Tuesday, November 21, 2017
Home > Actualités > Youri Latortue aux commandes

Youri Latortue aux commandes

Après de longues heures de discussions, les sénateurs sont finalement parvenus à doter le Grand-Corps d’un nouveau bureau. Et c’est le sénateur de l’Artibonite, Youri Latortue, qui a remporté la palme avec 11 voix sur 20 aux dépens du président sortant Ronald Larèche qui en a récolté 9.

Les sénateurs réunis, dans la soirée du vendredi 13 janvier, ont doté le Sénat de la République d’un nouveau bureau conformément aux dispositions du règlement interne du Sénat qui veut que l’élection du bureau se fasse le deuxième mardi de janvier de chaque année. Pour cette nouvelle année législative, le nouveau bureau est ainsi composé de Youri Latortue (AAA) comme président, le sénateur du Sud, Jean Marie Salomon Junior (OPL), a été choisi par acclamation comme viceprésident du Grand-Corps tandis que le sénateur du Sud-Est, Ricard Pierre (Pitit Dessalines) a battu sa rivale du Nord, Dieudonne Luma Étienne, pour le poste de questeur avec 11 voix contre 9 sur 20 voix possibles.

Après le revers subi face à Ricard Pierre pour la questure, Dieudonne Luma Étienne, la seule représentante de la gent féminine au Gand-Corps, s’est recasée comme première secrétaire du bureau où elle a été votée à l’unanimité. Elle sera secondée par son collègue du Centre, Willot Joseph, qui est élu deuxième secrétaire.

Définitivement, le Parlement est placé sous la férule des hommes du parti politique AAA (Ayiti an Aksyon). Alors que le sénateur Youri Latortue, le chef de ce parti allié indéfectible du Parti haïtien Tèt Kale (PHTK), prend les rênes au niveau du bureau du Grand- Corps, le député d’Ennery, Cholzer Chancy, membre du Parti AAA mène la barque de la chambre des députés depuis déjà un an. Pour cette année encore, il a été reconduit par acclamation pour un deuxième mandat comme président de la chambre basse. AAA est à l’honneur. Et le département de l’Artibonite dicte ses lois dans cette législature.

La bataille pour l’élection du bureau du Sénat a été par moment, l’origine d’une lutte intestine entre deux hommes, deux cousins, de la même chapelle politique. Youri Latortue et Carl Murat Cantave. Opposé à son cousin, le sénateur Cantave n’avait pas supporté l’élection du sénateur Latortue. Faisant retrait de sa candidature au terme des discussions, Carl Murat Cantave a laissé la place à Ronald Larèche qui, pourtant, avait annoncé qu’il ne se porterait pas candidat à sa réélection.

Le Parlement est désormais dominé par le PHTK et ses alliés. Cette nouvelle configuration des deux branches du pouvoir législatif avec l’élection des nouveaux bureaux est une aubaine pour le nouveau président élu, Jovenel Moïse, qui aura les coudées franches. Il n’utilisera pas, espère-t-on, la voie de négociations sournoises pour faire passer ses grands projets, comme ce fut le cas, par le passé, pour ses prédécesseurs.

Avec deux alliés à la tête des deux bureaux du Parlement, donc deux chefs des majorités, Jovenel Moïse pourra plus facilement faire voter son gouvernement ainsi que son agenda législatif. S’il est vrai que le nouveau président du Grand- Corps, Youri Latortue, dit n’entendre jamais diriger un Sénat soumis et acquis à la cause de l’exécutif, il ne sera pas non plus question, dit-il, d’un Sénat d’opposants. Déjà, il a émis le voeu d’améliorer la performance du Sénat en le rendant plus productif par le vote de beaucoup plus de lois, accords/ conventions en souffrance.

 

Lenational

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *