Home > Actualités > Treize mille personnes vaccinées au cours de la première semaine

Treize mille personnes vaccinées au cours de la première semaine

Plus de 13 500 personnes se sont fait vacciner depuis le début de la campagne de vaccination contre le choléra le 8 novembre dernier jusqu’à date. Le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) se dit très satisfait de la réussite de la première phase de ce programme de vaccination contre le choléra dans la région méridionale du pays.

Lors des interventions faites dans les médias, le directeur général du ministère de la Santé publique, le Dr Gabriel Timothée, se félicite du bon déroulement de la campagne de vaccination contre le choléra dans le Grand Sud du pays depuis le mardi 8 novembre 2016.

 C’est une campagne, indique le Dr Timothée, qui a ciblé 16 communes dont neuf se trouvant dans le département de la Grand’Anse et sept dans le département du Sud. Le Dr Timothée en a profité pour préciser que pas moins de 820 000 personnes, dont 398 000 dans la Grand’Anse, devraient recevoir une dose de vaccin.

 Comme on l’avait préalablement annoncé, c’est la ministre de la Santé publique, le Dr Daphnée B. Delsoin qui a officiellement lancé la campagne dans le Sud alors que le numéro 2 du ministère, le Dr Gabriel Timothée, se trouvait dans la Grand’Anse.

En ce qui concerne les résultats pour les deux premiers jours, plus de 10 000 personnes ont été vaccinées dans le Sud et 3 500 autres dans la Grand’Anse. En plus des agents de santé déployés sur le terrain par le MSPP, les autorités civiles et policières des zones ciblées ont également pris part à cette campagne, a fait savoir le Dr Timothée. Il a toutefois félicité l’engouement des équipes de vaccinateurs qui ont été déployées chaque jour sur le terrain et parfois des communes difficiles d’accès.

Du côté de la population, le feedback a été très positif, reconnaît le DG du MSPP qui a également félicité l’engouement de la population à se faire vacciner. Dr Timothée a de plus affirmé que le nombre de vaccins dont dispose le ministère ne lui permettra pas de répondre à toutes les demandes. Cette campagne n’aura pas lieu dans le nord du pays, en dépit du fait que la région a été récemment frappée par des inondations susceptibles de provoquer une recrudescence de l’épidémie de choléra, selon les précisions du DG.

La campagne qui se réalise actuellement dans la Grand’Anse et le Sud, deux des départements les plus affectés par l’ouragan Matthew, fait suite à une importante étude épidémiologique, a dit M. Timothée qui vise le grand objectif d’étendre la campagne à l’ensemble des dix départements du pays.

La campagne doit durer une dizaine de jours. Elle est réalisée grâce à un don d’un million de doses reçues de l’OPS/OMS en collaboration avec d’autres partenaires dont Acted, Médecins du monde, médecins sans frontière, International Medical Corp (IMC) et les centres Gheskio.

Il y a trois mois depuis que l’Organisation des Nations Unies (ONU), après de nombreuses tergiversations, a reconnu sa responsabilité dans l’introduction du choléra en Haïti. Mais pour ce qui est d’une éventuelle réparation des victimes et de l’éradication définitive de la maladie, rien de concret n’est encore fait malgré les promesses de plusieurs millions de dollars.

Lenational

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *