dimanche, juin 16, 2019
Home > Actualités > Saint Marc marche contre la dilapidation du fonds Petrocaribe

Saint Marc marche contre la dilapidation du fonds Petrocaribe

Six personnes blessées par balle, environ une dizaine d’arrestations, des pares brises des véhicules de la Police nationale d’Haïti (PNH) cassés et un bus dignité incendié, tel est le bilan de la journée de la mobilisation tenue à Saint Marc, ce mercredi 17 octobre 2018. Les manifestants, tout en lançant des propos hostiles à l’administration Moise –Céant, ont promis d’occuper le macadam le 18 novembre prochain pour exiger de la part des autorités judiciaires l’arrestation de toutes les personnes indexées par le rapport d’enquête du Sénat de la Republique.

 

Tôt dans la matinée du mercredi 17 octobre 2018 marquant le 212e anniversaire de la commémoration de l’assassinat de l’empereur Jean Jacques Dessalines, des barricades enflammées, des blocs de pierre, des tessons de bouteille et des carcasses de véhicule sont placés en divers endroits de la Cité de Nissage Saget.

Quelques instants plus tard, munis de pancartes, des jeunes et des adultes sous un soleil de plomb, à l’initiative de plusieurs organisations politiques et des membres de la société civile dont «  Viv Ayiti, Ansanm pou n konstrui Ayiti et l’Action citoyenne », plusieurs dizaines de milliers de personnes ont occupé le macadam pour demander à l’administration Moise-Ceant, où sont passés les 3,8 milliards de dollars américains devant servir à la reconstruction du pays?

Blaise Stobens Pierrilus, coordonnateur de Viv Ayiti a critiqué le comportement des responsables politiques qui, dit il, ont refusé de mettre sous les verrous les dilapidateurs de ce fonds en ignorant les conclusions du rapport d’enquête entreprise par la Commission éthique et anti corruption du Sénat de la Republique.

Selon lui si cet argent a été utilisé dans des projets de construction d’hôpitaux, des écoles publiques et des infrastructures routières pour ne citer que ceux-là, la situation économique difficile que traverse Haïti serait moins difficile.

Walker Telemaque, l’un des militants politiques participants à cette mobilisation n’a pas caché sa déception en dressant le constat de l’état délabrement du pays notamment de la commune de Saint Marc ou les détritus jonchent par terre faute de moyens financiers à disposition des autorités municipales pour répondre aux demandes de la population.

Ce militant politique est déterminé à poursuivre la lutte pour la récupération de ces fonds qui dit il, seront investis dans des projets de développement ou les  jeunes auront un avenir meilleur.

Il a souhaité qu’en dépit de la faiblesse du système judiciaire haïtien, des actions concrètes soient prises de la part du gouvernement pour le déroulement d’un procès équitable.

À signaler, cette manifestation, démarrée sous une forte escorte policière, a occasionné des tirs nourris des agents de la PNH qui tentaient de disperser les manifestants qui ont érigé des barricades de pneus enflammés dans diverses artères de la ville dans le but d’empêcher le passage du cortège présidentiel venant de la commune de Marchand Dessalines.

Lenational

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.