Saturday, September 23, 2017
Home > Actualités > René Préval fait le grand voyage

René Préval fait le grand voyage

L’ancien président qui a dirigé la République d’Haïti à deux reprises (1996-2001, 2006-2011), René Préval est passé de vie à trépas le vendredi 3 mars 2017 des suites d’un accident vasculaire cérébral à l’âge de 74 ans. La mort subite de l’ancien chef de l’État a provoqué l’émoi au sein de la classe politique haïtienne et au niveau de la communauté internationale tant les notes de sympathies sont nombreuses et font l’éloge des qualités de l’ancien président de la République.

René Préval, l’un des hommes forts d’Haïti au cours de ces trente dernières années, a fait le grand voyage laissant ainsi un pays qui se cherche encore sur la voie de la démocratie. La nouvelle de sa mort, le vendredi 3 mars, a eu l’effet d’une traînée de poudre sur les réseaux sociaux et les médias traditionnels. Les réactions pleuvent. Les notes de sympathies se multiplient. Le bilan de ses deux mandats présidentiels est aussi revenu sur le tapis.

L’actuel président de la République, d’anciens présidents, anciens premiers ministres et le Premier ministre nommé, hauts dignitaires de l’État, députés, sénateurs et simples citoyens se sont tous montrés touchés à un niveau ou à un autre par la mort subite de l’ex-président René Préval. Le député de Petion-Ville, Jerry Tardieu qui a eu la chance de rencontrer l’ancien chef de l’État quelques minutes avant sa mort se dit extrêmement choqué par la nouvelle. Serein, calme, détendu l’ex-président René Préval pétait la grande forme. Aucun signe ne laissait présager qu’il allait rendre l’âme cinq minutes après m’avoir raccompagné à mon véhicule vers les 11 heures du matin », a rapporté le député de Petion- Ville, sous le choc avec la nouvelle de cette disparition inattendue. Selon les propos du député Tardieu, les derniers échanges qu’il a eus avec le défunt tournaient autour du livre intitulé « Haïti déforesté, paysages remodelés » paru sous la plume de l’agroéconomiste Alex Bellande, faisant au passage un plaidoyer pour la production agricole avec l’implication davantage des paysans.

La communauté internationale attristée

René Préval qui a dirigé le pays à deux reprises et le seul président haïtien de l’ère démocratique à pouvoir boucler deux mandats sans coup d’État ni exil semble avoir tissé de profondes relations avec la communauté internationale. Les multiples notes de sympathies et de témoignages en cette occasion témoignent du respect dont jouissait le feu René Préval au niveau international. La représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU en Haïti et chef civil de la MINUSTAH, Sandra Honoré a eu des propos élogieux envers le président défunt. Elle a présenté René Préval comme un rassembleur et un fervent partisan du pluralisme politique en Haïti alors que l’ancien président de la République dominicaine, Leonel Fernández qui dirigeait le pays voisin au même moment où René Préval menait la barque d’Haïti durant son second mandant, a décrit le président défunt comme un homme de paix et très affable avec qui il dit avoir cultivé une grande amitié.

Le président français, François Hollande a présenté, pour sa part, René Préval comme « quelqu’un qui était profondément attaché aux libertés fondamentales et aux valeurs de la démocratie, René Préval était un homme d’ouverture et de dialogue qui a oeuvré sans relâche à l’édification d’institutions démocratiques et à l’apaisement de la société haïtienne » via un communiqué rendu public par l’ambassade de France en Haïti. Dans cette même lignée, le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau dit se souvenir de l’attachement de René Préval aux principes de la démocratie. Tout en saluant le départ de René Préval, le Premier ministre canadien promet de continuer à appuyer le développement d’Haïti et de travailler avec la population haïtienne pour qu’elle parvienne à surmonter les défis économiques et humanitaires auxquels elle est exposée. Dans cette série de notes de sympathies, l’ambassade américaine n’est pas en reste. Tout aussi attristée par la mort de l’ancien chef de l’État, la République étoilée salue en l’ancien président une figure majeure de l’histoire haïtienne qui a guidé son pays dans les bons comme dans des moments tragiques.

 René Préval, le politique

René Préval demeure l’un des hommes politiques qui ont marqué l’histoire haïtienne au cours des trente dernières années. Ancien Premier ministre sous la présidence de Jean Bertrand Aristide en 1991, président de la République à deux reprises, René Préval a dominé la scène politique haïtienne. Réservé, homme de compromis, diton, il a réussi à mater certaines crises politiques là où bien d’autres auraient échoué. Élu président de la République en 1996, il a eu un mandat marqué par de grandes turbulences politiques, mais a pu boucler son quinquennat et a organisé les élections controversées du 26 novembre 2000 qui avait conduit Jean Bertrand Aristide au pouvoir pour un deuxième mandat qu’il n’a pas pu terminer.

De retour à la charge en 2006 après que le pays eut connu une période transitoire entre 2004-2006, René Préval a bouclé un second mandat encore marqué par des crises politiques et des catastrophes diverses (émeutes de la faim en 2008, les 4 cyclones dévastateurs et le puissant tremblement de terre meurtrier du 12 janvier 2010). En grand manoeuvrier politique, il s’est débrouillé pour conclure son mandat et faire une transition en douceur le 14 mai 2011 en passant le maillet à Michel Joseph Martelly.

Si d’un point de vue personnel, René Préval a réussi ses deux mandats, en terme de bilan, le débat reste ouvert et donne lieu à diverses interprétations. On lui reproche trop souvent de n’avoir pas mis en place les institutions démocratiques alors qu’il aurait pu le faire en dix ans de présidence.

Plus concrètement, il faut retenir de René Préval, un président qui a construit certaines infrastructures routières, des écoles publiques, celui qui a signé l’accord tripartite Haïti, Cuba, Venezuela. Grâce à cet accord, Haïti a pu bénéficier de la construction de trois centrales électriques. Et pour couronner le tout, René Préval est celui qui a signé le plus grand accord économique qui devait être profitable pour Haïti au cours des trente dernières années. Le PetroCaribe. Il faut aussi faire remarquer que sous sa présidence, le pays a eu de bonnes notes du point de vue macroéconomique par les institutions de Breton Woods. Mais, on ne saurait non plus oublier le plan d’ajustement structurel adopté sous sa présidence. Départ volontaire dans l’administration publique. Privatisation de certaines entreprises publiques sont aussi mises au passif de l’ancien chef d’État.

De même que tous les hommes sont mortels, tout le monde a aussi des défauts et qualités. Actifs et passifs. En dépit de tout ce qu’on pourrait dire de l’ancien président, positif ou négatif, un fait est certain, René Préval a été un serviteur de l’État à qui la nation entière ne peut que souhaiter une bonne traversée.

Lenational

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *