Tuesday, November 21, 2017
Home > Actualités > Renan Hedouvil, nouveau protecteur du citoyen

Renan Hedouvil, nouveau protecteur du citoyen

La présidence a effectué son choix. Parmi les trois personnalités proposées par le Parlement, Renan Hedouvil a tiré le gros lot. Il est à présent le nouveau protecteur du citoyen haïtien.

Par arrêté présidentiel, le citoyen Renan Hedouvil a été nommé protecteur du citoyen et de la citoyenne en Haïti. Il remplace à ce poste Mme Florence Élie. C’est un processus de désignation qui a beaucoup duré. Quelques semaines avant ce choix, Lucien Jura, porte-parole de la présidence, avait fait remarquer que le choix d’un protecteur du citoyen exigeait le respect des normes et des procédures légales. Il avait aussi indiqué que le président allait tout mettre en oeuvre pour faire un choix raisonnable au bénéfice de la nation et de l’état de droit.

Plus d’une trentaine de personnalités visaient ce poste. Mais plusieurs ont été disqualifiés pour dossiers incomplets ou confus, et 15 autres ont été sélectionnés pour des séances d’audition par devant la Commission justice et sécurité publique chargée d’analyser les dossiers de candidatures. Le même exercice d’audition était aussi répété à la Chambre des députés, et au terme de ces séances d’audition, trois noms ont été proposés au président de la République. Il s’agit de Me Jacquenet Oxilus, proposé par le Sénat, Antonal Mortimé et Renan Hedouvil, proposé conjointement par les Commissions justice des deux branches du Parlement.

Avant la désignation des trois noms, le président de la Commission justice et sécurité publique, Me Jean Renel Senatus, avait avoué que le processus de désignation était avant tout politique. « Les sénateurs, les députés ainsi que le président de la République sont des personnages éminemment politiques, et ce sont eux qui vont faire le choix du protecteur du citoyen », avait-il expliqué. Ce qui, selon lui, compliquait d’une façon ou d’une autre la situation. Toutefois, le sénateur se félicitait d’avoir réalisé un travail objectif, en dehors des querelles de chapelle et des préjugés idéologiques.

Jean Renel Sénatus a également reconnu que le choix de ces personnalités n’était pas chose facile. Les postulants étaient de taille, témoignait-il comme pour souligner la difficulté de la tâche tout en mettant l’accent sur les compétences, l’honnêteté et le sens du sérieux des candidats retenus.

À présent, Renan Hedouvil un peu décrié par la clameur publique pour ses comportements machistes (batteur de femmes selon SOFA), est bel et bien choisi comme protecteur du citoyen et de la citoyenne. Proche du pouvoir Tèt Kale, Renan, avant cette nouvelle fonction, occupait le poste de directeur du travail au ministère des Affaires sociales. Il était également l’un des trois représentants du pouvoir exécutif au Conseil supérieur des salaires.

Lenational

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *