mercredi, décembre 19, 2018
Home > Actualités > Nord-Ouest : cinq morts déjà

Nord-Ouest : cinq morts déjà

Dans un bilan partiel communiqué à la presse, le lundi 8 janvier 2018, suite aux intempéries ayant occasionné des inondations dans la région, le coordonnateur exécutif du comité départemental de la protection civile dans le Nord-Ouest, le délégué Owell Théock, a fait état de plusieurs morts et de plus de douze blessés qui sont actuellement, pour la plupart, hospitalisés au centre médical Beraca à Lapointe des palmistes. Le représentant de l’Éxécutif a fait mention également des cas de glissements de terrain et de nombreuses maisons détruites.

Les cellules d’opération de la protection civile dans le Nord- Ouest ont en effet dénombré plus d’une soixantaine de maisons détruites complètement à côté d’une quantité d’autres ayant subi de gros dommages dans les communes de Port-de-Paix et de la Tortue, selon les déclarations du délégué départemental, l’agronome Owell Théock. « Quant aux maisons envahies par les eaux, le chiffre est alarmant, car c’est la ville de Port-de-Paix entière qui est inondée », a précisé l’agronome Théock. Pour l’instant, les gens sont en train de tirer de l’eau et de la boue à l’intérieur de leurs maisons. Certains ont même dû chercher refuge ailleurs.

Concernant l’état actuel du chef-lieu du département du Nord- Ouest, après les pluies qui se sont abattues sur la ville durant plus de cinq jours, c’est tout simplement catastrophique. Un vrai désastre ! Les canaux, les rues et les ruelles se confondent. L’insalubrité, la boue, les alluvions charriées par les bassins et les eaux sauvages imposent leur loi dans la fière cité de Capois la mort. Les routes sont impraticables et la circulation des véhicules est extrêmement difficile sinon impossible dans certaines zones comme « Nan Grigri », « la Belle Place », « Desroulins », sévèrement touchées par les intempéries.

Le secteur commercial dans les zones métropolitaines du Nord- Ouest est non seulement paralysé depuis plus d’une semaine, mais également a enregistré des pertes considérables. Des dépôts ont été inondés, et des tonnes de produits alimentaires emportés. Plusieurs marchands (grossistes et détaillants) sont actuellement aux abois. Le secteur de l’Agriculture dans le bas Nord-Ouest notamment, est une fois de plus fortement frappé. Les jardins des paysans, des têtes de bétail, principale source de revenus de la population des zones rurales sont partis sous les eaux. Pour l’instant, les autorités sont en train d’évaluer la quantité de dégâts enregistrés dans ce secteur.

Cette période d’intempérie a fait aussi plusieurs sans-abri au niveau de la ville de Port-de-Paix et à l’île de la Tortue. Ces victimes se trouvent actuellement chez des voisins ou dans de mauvais abris provisoires, en attendant la fin du mauvais temps et le secours des pouvoirs publics. « Nous sommes en train d’envisager la possibilité de porter appui à ces victimes et aux familles de ceux qui sont morts au moment de l’intempérie », a informé le délégué Owell Théock, apparemment dépassé par la situation.

Actuellement une contingence de vingt militaires au total est déjà arrivée dans le Nord-Ouest sous la direction du ministère de la Défense en vue d’aider la population. Ces militaires seront accompagnés d’une équipe de la direction régionale des TPTC pour travailler notamment sur les tronçons de route au niveau du bas Nord-Ouest, selon les déclarations de l’Agronome Owell Théock, chef de la délégation du Nord-Ouest.

Lenational

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.