Home > Actualités > L’ONU en quête de plus d’aide à Haïti

L’ONU en quête de plus d’aide à Haïti

« 15 jours après le passage de l’ouragan Matthew en Haïti, les problèmes des gens dans le Grand Sud restent encore très sérieux. » C’est le constat fait par le conseiller spécial du secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU) pour l’agenda 2030, le Dr David Navarro, lors de son passage dans le Grand Sud du pays au cours du week-end écoulé. Face à cette situation, le Dr Navarro promet de stimuler la générosité des donateurs afin d’essayer d’augmenter l’assistance à Haïti en termes de moyens financiers notamment.

Suite au passage de l’ouragan Matthew, plusieurs nations ont manifesté leur solidarité envers le pays. Mais cette manifestation de solidarité est loin d’être suffisante pour assurer la riposte à cette catastrophe compte tenu les dégâts enregistrés après son passage dans le Grand Sud du pays. Pour redresser la barre, les donateurs vont être recontactés dans l’idée d’augmenter et de renouveler les appuis pour une riposte beaucoup plus efficace à Matthew. Car, souligne le Dr Navarro dans une intervention faite mardi à la base logistique de la Minustah, les besoins en alimentation, en eau potable, en logement, ainsi que les besoins de santé sont très nombreux.

 « C’est une catastrophe énorme », a déclaré le conseiller spécial du secrétaire général des Nations Unies. Selon lui, « il ne faut pas cacher les informations ». M. Navarro, qui est également en charge de la réponse à l’épidémie de choléra en Haïti, a reconnu qu’il n’y a aucun changement pertinent en ce qui concerne la situation des gens dans le Sud 15 jours après le passage de l’ouragan dévastateur. Le conseiller dénonce une mauvaise coordination dans la gestion de l’aide apportée à Haïti après la catastrophe. Il a également déploré le fait que des personnes en situation très difficile dans certaines communes ne sont pas encore vraiment touchées par la distribution de l’aide humanitaire en raison d’un problème de routes.

 Autre aspect critiqué par le conseiller lors de son intervention a été la question du manque d’information. Pour lui, les informations concernant le passage de l’ouragan Matthew en Haïti ne sont pas complètes. Pour mieux gérer la situation, le Dr Navarro conseille aux différents partenaires qui donnent leur appui au gouvernement haïtien de trouver un moyen pour accélérer la riposte tout en essayant d’améliorer la coordination. Il conseille également aux dirigeants d’améliorer l’accès aux autres communes afin d’avoir le plus d’informations possible qui permettront de toucher le plus grand nombre de personnes dans le besoin.

Concernant l’appel à l’aide de 120 millions de dollars fait par l’ONU en faveur d’Haïti, le conseiller a fait savoir que 15 % de cette somme sont déjà disponibles. Aussi, promet-il de tenir deux journées de discussion avec les donateurs dès son retour à New York afin d’augmenter les contributions pour la riposte à cet événement catastrophique. S’agissant de l’épidémie de choléra, le Dr Navarro, qui est chargé d’apporter la réponse à cette épidémie en Haïti, a fait savoir qu’avec la recrudescence de la maladie l’ONU va intensifier ses actions sur le terrain, renforcer son partenariat avec le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP)pour pouvoir prendre en charge toutes les personnes touchées et ainsi éradiquer cette maladie sur le sol haïtien dans le délai prévu.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *