Home > Actualités > Ligue des Champions : l’équipe type des quarts de finale retours

Ligue des Champions : l’équipe type des quarts de finale retours

Les quarts de finale retours de Ligue des Champions ont rendu leur verdict. La Rédaction de Foot Mercato vous propose de découvrir son onze type après ces quatre affiches de haut niveau.

Gianluigi Buffon (Juventus Turin) : le légendaire gardien de but italien a encore été au rendez-vous ce mercredi sur la pelouse du Camp Nou. Déjà inspiré à l’aller face à Andrés Iniesta notamment, l’international azzurro, bien aidé par sa solide arrière-garde, a une nouvelle fois préservé sa cage inviolée face aux Blaugranas. La star du FC Barcelone Lionel Messi ne lui ainsi toujours pas inscrit le moindre but en carrière.

Dani Carvajal (Real Madrid) : déjà brillant à l’aller, le latéral droit s’est une nouvelle fois montré à son avantage face au Bayern Munich. Rarement pris en défaut par Franck Ribéry, l’Espagnol a fourni beaucoup d’efforts sur le plan défensif. Du coup, ses montées se sont faites plus rares, mais toujours aussi tranchantes. Une valeur sûre pour Zinedine Zidane.

Leonardo Bonucci (Juventus Turin) : il fait toujours bonne garde devant Gianluigi Buffon. Le défenseur central de la Vieille Dame a encore été impressionnant ce mercredi sur la pelouse du Camp Nou. Alors que le Barça, sévèrement battu à Turin à l’aller (3-0), courait après une nouvelle remontada, l’Azzurro n’a rien laissé passer. Une assurance tous risques.

Giorgio Chiellini (Juventus Turin) : comme son compatriote, le Transalpin s’est montré très solide face aux offensives blaugranas. Il a parfaitement muselé la terrible ligne d’attaque du FC Barcelone. On comprend mieux pourquoi les Bianconeri possèdent la meilleure défense de la Ligue des Champions (2 buts encaissés seulement). Indispensable.

Marcelo (Real Madrid) : le Brésilien a encore été géant. Alors certes, Arjen Robben lui en a fait voir de toutes les couleurs. Mais le latéral gauche a su rester concentré pour se montrer décisif. Défensivement, d’abord, il a sauvé deux occasions du Bayern Munich sur sa ligne de but. Offensivement, ensuite, il a donné un but à Cristiano Ronaldo au terme d’une action de toute beauté sur son aile. Une copie XXL.

Tiémoué Bakayoko (AS Monaco) : quelque peu dans le dur depuis la trêve internationale et sa première sélection en équipe de France, le milieu de terrain a retrouvé de sa superbe ce mercredi soir face au Borussia Dortmund. Au four et au moulin, il n’a pas été avare en efforts pour contenir les Allemands et casser les lignes lorsqu’il en avait la possibilité. Une prestation qui a dû plaire à ses courtisans en Angleterre.

Saul Ñiguez (Atlético Madrid) : le canterano colchonero a été l’un des artisans majeurs de la qualification des siens pour les demi-finales. Le milieu de terrain a en effet ouvert le score au King Power Stadium, mettant Leicester, déjà battu à l’aller (1-0), en difficulté. Il a beaucoup travaillé dans l’entrejeu par ailleurs pour gêner la construction du jeu des Foxes. Un soldat précieux pour Diego Simeone.

Thomas Lemar (AS Monaco) : la gauche caviar. L’ancien Caennais a été impressionnant ce mercredi sur son flanc gauche. Le milieu de terrain, toujours disponible, s’est distingué en délivrant deux passes décisives à destination de Radamel Falcao et Valère Germain. Mais ce n’est pas tout. Son pied gauche a fait passer plusieurs frissons dans la défense des Borussen et son association avec Benjamin Mendy rappelle de bons souvenirs aux supporters monégasques (la paire Patrice Evra-Jérôme Rothen brillante en 2004) .

Arjen Robben (Bayern Munich) : certes, les Bavarois sont éliminés de la Ligue des Champions, mais le Néerlandais n’a rien à se reprocher. Déjà en jambes à l’aller, l’international oranje a fait peser une menace constante sur une pelouse du Santiago Bernabeu qu’il connaît comme sa poche. Il aurait ainsi pu bénéficier d’un penalty sur une intervention limite de Casemiro, mais l’arbitre Viktor Kassai en a décidé autrement. Redoutable à droite comme à gauche, il ne lui aura manqué qu’un but pour réaliser un match parfait.

Kylian Mbappé (AS Monaco) : le phénomène de l’ASM défie le temps. Après son doublé au Signal Iduna Park, le jeune international tricolore de 18 ans s’est encore distingué mercredi soir avec un nouveau but face à Dortmund. Une réalisation pleine de sang-froid dans la zone de vérité. Il a fourni beaucoup d’efforts par ailleurs pour se rendre disponible dans la profondeur.

Cristiano Ronaldo (Real Madrid) : que dire du Portugais ? Auteur d’un triplé au retour contre le Bayern Munich, CR7, qui avait déjà scoré un doublé à l’aller en Allemagne, a été l’un des grands artisans de la qualification merengue pour les demi-finales. Il compte désormais 101 réalisations en Ligue des Champions. Des chiffres qui donnent le tournis. Et quand on sait que As annonce qu’il arrive en pleine forme pour ce sprint final, ça promet !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *