Actualités Politique

L’ex-président Joseph Michel Martelly clarifie ses propos

Depuis quelques semaines, sur la toile et dans les rues, le dossier Petrocaribe anime l’actualité sociale et politique. Une déclaration de l’ancien président Joseph Michel Martelly datant de quelques mois et concernant la gestion des fonds du programme de Petrocaribe, minimisée pendant longtemps, trouble le sommeil de plusieurs propriétaires d’établissement hôtelier, parmi les meilleurs du pays. Les responsables des établissements concernés par cette déclaration ont, en début de semaine, pris leur distance vis-à-vis des propos de M. Martelly en étalant les montages financiers de leurs entreprises allant jusqu’à exprimer leur agacement par des menaces de poursuite judiciaire. L’ex-président a joué, aujourd’hui, la carte de l’apaisement en clarifiant ses propos tenus, lors d’un spectacle qu’il animait, à travers une note mise en circulation.

Les débats, les manifestations et les appels à muscler la lutte relative à la gestion des fonds de Petrocaribe ont pris une ampleur telle que les responsables de plusieurs hôtels de la place, cités dans une déclaration polémique de l’ancien président Joseph Michel Martelly lors d’un concert où il performait comme artiste, ont, sur la défensive, réagi cette semaine. Pour tenter de calmer le jeu, plusieurs notes ont été publiées en début de semaine afin de fournir des explications de nature à convaincre une population en ébullition depuis les évènements du 6 et 7 juillet 2018. Certains entrepreneurs ont même exigé le retrait de cette déclaration publiquement afin d’éviter la confusion. Et, M. Martelly a entendu le message, conscient que sa boutade peut, effectivement, compromettre ces établissements. Pour le pire.

Le président Martelly sort de son mutisme

Dans une note publiée le jeudi 6 septembre 2018 , l’ex-président a tenu à apporter certaines précisions relatives à ses déclarations. « En réaction aux débats, je tiens à faire le point et à apporter des clarifications pour l’histoire et pour la vérité. Il est de notoriété publique que ces sociétés appartiennent, pour la plupart, à des multinationales et des investisseurs locaux et étrangers connus et que l’État haïtien encore moins la famille présidentielle du quinquennat 2011-2016 ne tiennent aucun intérêt ni actions dans ces dites sociétés. Je confirme qu’il s’agissait d’humour et que ces déclarations doivent demeurer dans leur contexte », a précisé l’ex-président Joseph Michel Martelly dans sa note.

L’ancien président Martelly opte pour une reddition des comptes

Le président Martelly dit opter, dans sa note, pour une reddition des comptes sur l’utilisation des fonds Petrocaribe et taus autres fonds de l’État qui auraient pu avoir des utilisations douteuses afin d’établir la vérité et prévenir toutes accusations mensongères et/ou injustifiées

Pour terminer, l’ex-président de la République dit réitérer sa confiance dans les institutions étatiques pour diligenter des enquêtes équitables, empreintes d’impartialité et de justice afin de préserver le principe de la présomption d’innocence et d’établir la culpabilité dans toutes les institutions ou d’individus qui le méritaient si tel est le cas avant de saluer tous ceux et celles qui ont toujours cru dans le pays notamment les actionnaires de Best Western , Mariott, NH EI El Rancho entre autres.

 

Lenational

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *