mercredi, décembre 19, 2018
Home > Actualités > LES TITRES DU JOURNAL DE RFM HAITI 104.9 30 NOVEMBRE 2017

LES TITRES DU JOURNAL DE RFM HAITI 104.9 30 NOVEMBRE 2017

Commémoration hier du 30ème anniversaire du massacre de la ruelle Vaillant à l’origine de l’annulation des élections de 1987,en présence du Président Jovenel Moise qui était accompagné du premier ministre, du président de l’assemblée nationale et du président du CSPJ.

Le Président de la République a rendu un grand hommage aux victimes de la ruelle Vaillant et exhorté tous les secteurs à accompagner le processus visant à la formation du Conseil électoral permanent.

Les membres de l’opposition démocratique unifiée ont commémoré hier le 30ème anniversaire du massacre de la ruelle Vaillant à travers une manifestation dans les rues de la capitale.

 

Les manifestants ont une fois de plus dénoncé la décision du Président Jovenel Moise de rétablir les Forces armées d’Haiti.

Rencontre hier entre les membres de la commission spéciale de la Chambre basse sur le projet d’amendement de la constitution avec les représentants de partis politiques dont Inité, la Fusion et PHTK.

Le député Jerry Tardieu qui préside la commission promet de présenter un document relatif à l’amendement constitutionnel le 29 mars prochain.

Séance très attendue ce jeudi au sénat autour du rapport présenté par la commission sénatoriale chargée d’approfondir l’enquête sur la gestion des fonds Petrocaribe.

 

Un vote devrait intervenir ce jeudi pour sanctionner le rapport de la commission recommandant que l’action publique soit mise en mouvement contre certains anciens hauts dignitaires de l’Etat qui ont rejeté les accusations portées contre eux.

 

Le député Jean Robert Bossé souhaite que les anciens hauts dignitaires de l’Etat indexés dans le rapport de la commission sénatoriale sur la gestion des fonds Petrocaribe se mettent à la disposition de la justice. Le député Bossé se dit convaincu que les membres du PHTK cités dans

le rapport ne seront pas jugés.

 

Tenue hier d’un sit-in devant les locaux de l’Inspection générale de la Police par des policiers en signe de solidarité avec leurs camarades ayant participé à l’opération de Grand ravine qui a tourné au drame.

Les manifestants ont réclamé justice pour les policiers tués à Grand ravine et dénoncé des décisions prises par l’inspection générale de sanctionner certains de leurs collègues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.