jeudi, avril 18, 2019
Home > Actualités > LES TITRES DU JOURNAL DE RFM HAITI 104.9 26 JUILLET 2018

LES TITRES DU JOURNAL DE RFM HAITI 104.9 26 JUILLET 2018

Le président du sénat de la République demande au Chef de l’Etat Jovenel Moise d’appuyer sur l’accélérateur en vue de la désignation du nouveau premier ministre.

Le sénateur Joseph Lambert indique que le grand corps ne compte pas s’impliquer dans la formation du nouveau gouvernement.

 

L’ancien ministre de la Justice Camille Leblanc lance un appel au Président Jovenel Moise pour la désignation au plus vite du premier ministre et la formation d’un gouvernement inclusif.

Pour me Camille Leblanc le Chef de l’Etat doit éviter de trainer les pieds dans cette conjoncture si fragile et compliquée.

 

Les sénateurs décident en conférence des présidents d’abandonner certains privilèges pour s’adapter à la réalité économique à laquelle fait face l’Etat a indiqué le président du sénat.

 

Le sénateur Joseph Lambert a également annoncé hier la résiliation du contrat de location conclu avec le propriétaire de la maison qui devait servir de résidence officielle au président du Grand Corps.

L’ancien premier ministre Evans Paul salue la décision prise par des sénateurs de réduire leur train de vie.

Pour Evans Paul les sénateurs se montrent à l’écoute de la population avec l’annonce de ces coupes au niveau du budget de l’institution.

 

Le juge Jean Wilner Morin a entendu hier l’affaire opposant le sénateur Antonio Cheramy au commissaire du Gouvernement Ocname Clamé Daméus autour des scellés apposés sur la résidence de l’élu de l’ouest suite aux violences des 6 et 7 juillet.

Les avocats du sénateur dont André Michel ont qualifié de manœuvres d’intimidation la décision du commissaire Daméus.

 

Le RNDDH condamne le gouvernement en place dans le cadre des graves violences qui ont secoué la capitale les 6 et 7 juillet dernier. Le RNDDH parle d’insouciance de la part des autorités suite à ces journées de terreur qui ont fait 20 morts et des dégâts matériels importants.

 

Le gouvernement Chilien a mis fin lundi au processus d’enregistrement des immigrants en vue de leur régularisation.

Selon le Président Chilien Sebastian Pinera, les Haïtiens arrivent en tête avec 49.828 suivis des Vénézuéliens 31.682, des Péruviens 22.819, les Boliviens 14.941 et les Dominicains 6.767 immigrants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.