vendredi, décembre 6, 2019
Home > Actualités > LES TITRES DU JOURNAL DE RFM HAITI 104.9 24 JUILLET 2019

LES TITRES DU JOURNAL DE RFM HAITI 104.9 24 JUILLET 2019

 

Le chef de gang Arnel Joseph a été transféré hier à Port-au-Prince à bord d’un hélicoptère des Nations -Unies au lendemain de son arrestation à l’hôpital Bonne Fin à Cavaillon.
Arnel Joseph qui continue de recevoir des soins médicaux doit répondre aux questions de la justice pour les crimes qui lui sont reprochés.

Le président de la Commission Justice du sénat le sénateur Jean Renel Sénatus a salué hier la capture du chef de gang Arnel Joseph et demande à la police d’assurer la sécurité du prévenu.
Le sénateur Sénatus pense important qu’Arnel Joseph fournisse des explications sur les politiques qui utilisaient ses services.

Des organisations de défense des droits humains ont salué l’arrestation du chef de gang Arnel Joseph qui terrorisait la population.
Les militants des droits humains exhortent la police à garantir la protection du prévenu qui doit être jugé.
Les responsables de droits humains déplorent toutefois la façon dont Arnel Joseph a été traité par la police lors de sa capture.

Dans un micro trottoir réalisé par RFM des citoyens de la capitale ont félicité la police suite a l’arrestation de Arnel Joseph.
Ils ont insisté en faveur du jugement du chef de gang et demandé à la police de tout mettre en œuvre pour que la paix revienne dans le pays.

Le nouveau premier ministre Fritz William Michel est déjà invité à effectuer le dépôt de ses pièces à la chambre des députés et commence à plancher sur la formation de son gouvernement.
Dans les rangs des groupes majoritaires à la chambre basse les manœuvres vont commencer dans la perspective de la ratification de la déclaration de politique générale du PM Fritz William Michel

La présidence Haïtienne défend le choix de Fritz William Michel fait par le Chef de l’Etat Jovenel Moise pour diriger le prochain gouvernement.
Pour Guichard Doré l’un des conseillers du Président de la République il est temps que le pays ait à sa tête un gouvernement fonctionnel.

Les députés de l’opposition rejettent la décision prise par le Chef de l’Etat de nommer un nouveau premier ministre et étrillent le président de la chambre Garry Bodeau.
Ces parlementaires exigent la tenue de la séance visant à la mise en accusation du Président de la République Jovenel Moise.

L’Organisation du Peuple en Lutte ne compte pas prendre place à bord du nouveau train gouvernemental conduit par le PM Fritz William Michel.
Le porte-parole de l’OPL Danio Siniack indique que le parti travaille sur une alternative au Président Jovenel Moise avec d’autres secteurs politiques et de la société civile.