mardi, juin 18, 2019
Home > Actualités > LES TITRES DU JOURNAL DE RFM HAITI 104.9 15 JANVIER 2019

LES TITRES DU JOURNAL DE RFM HAITI 104.9 15 JANVIER 2019

 

Ouverture hier de la première session ordinaire de l’année législative, une séance perturbée par le député Printemps Bélizaire et appuyé par ses collègues de l’opposition qui ont dénoncé le président de l’assemblée nationale Joseph Lambert et le pouvoir en place.
Le président de l’assemblée nationale a tiré un bilan mitigé de l’action menée durant l’année législative. Le sénateur Joseph Lambert s’est toutefois félicité du rôle joué par le sénat dans le cadre du dossier Petrocaribe.

Le premier ministre dans sa présentation du bilan des actions gouvernementales s’est accordé un satisfecit sur le dossier de la sécurité, Jean Henry Céant s’est engagé à contribuer à l’amélioration du climat économique, il a par ailleurs confirmé la tenue des élections en octobre prochain et invité tous les secteurs à participer au dialogue.

Le Président Jovenel Moise dans son discours sur l’état de la nation a renouvelé son appel au dialogue et exhorté les acteurs à rompre avec la cécité institutionnelle.
Jovenel Moise a promis de renforcer le secteur agricole pour booster l’économie et plaidé en faveur de la stabilité afin d’attirer les investissements.

Le commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince s’engage à combattre la détention préventive prolongée lors d’une visite hier au centre Cermicol.
Le commissaire Paul Erronce Villard a présenté hier 33 détenus mineurs qui ont été libérés à la fin de leurs études professionnelles au centre de rééducation.

Présentation hier d’un comité de solidarité au peuple Vénézuélien qui a fustigé le comportement du Gouvernement Moise-Céant dans le cadre du vote de la semaine dernière à l’OEA.
Me André Michel l’un des porte-paroles du Comité a qualifié le vote d’Haïti de ‘’vote de la honte’’, une décision qui selon lui est contraire à l’histoire.

Des étudiants de l’UEH ont critiqué la décision du Gouvernement de voter contre le Venezuela à l’OEA la semaine dernière.
Pour des étudiants interrogés l’Administration Moise-Céant devait tenir compte des liens historiques existant entre les deux pays.