dimanche, décembre 8, 2019
Home > Actualités > LES TITRES DU JOURNAL DE RFM HAITI 104.9 12 NOVEMBRE 2019

LES TITRES DU JOURNAL DE RFM HAITI 104.9 12 NOVEMBRE 2019

 

Les membres de l’opposition signataires de l’accord politique de Marriott s’apprêtent à former aujourd’hui la commission chargée de sélectionner le juge de la Cour de Cassation et le premier ministre appelés à diriger le pays en cas de démission du Chef de l’Etat Jovenel Moise.

La commission qui sera constituée de membres des différents secteurs de l’opposition définiront les critères avant d’aboutir au choix du juge et celui du premier ministre.

À noter que la Passerelle sera représentée au sein de la commission par deux membres à titre d’observateur.

 

 

 

Le parlement Haïtien deviendra caduc des le départ du Président de la République JovenelMoise selon les termes de l’accord politique issu de la réunion du Marriott.

Les membres de l’opposition mettront en place un organe de contrôle de l’action gouvernementale.

 

 

Le comité Passerelle devra bientôt signifier au Président de la République le texte de l’entente trouvée par les secteurs de l’opposition plurielle qui prévoit son départ du pouvoir et son remplacement par un juge issu de la Cour de Cassation.

La Passerelle a toujours plaidé en faveur d’un départ ordonné du Chef de l’Etat en attendant Jovenel Moise a répété maintes reprises qu’il ne comptait pas démissionner et appelé à la formation d’un gouvernement d’union nationale.

 

 

 

L’ambassadeur américain en Haiti Michèle Sison a encouragé hier tous les acteurs politiques, économiques et membres de la société civile à collaborer ensemble dans le cadre d’un dialogue inclusif sans conditions préalables en urgence dans les jours à venir pour trouver une solution menée par les Haïtiens non violente et démocratique à la crise.

 

 

La journée d’hier a été mouvementée et marquée par des incidents violents au niveau de plusieurs points de la capitale dont la route de l’aéroport centre-ville, Pétion-ville  et Tabarre.

 

 

 

L’Etat décide de porter plainte et demande que l’action publique soit mise en mouvement contre la compagnie Sogener pour crimes de corruption par surfacturation, faux, usages et bénéficiaires de faux assortis de manœuvres criminelles à fins d’enrichissement au détriment de l’Etat.