dimanche, décembre 8, 2019
Home > Actualités > LES TITRES DU JOURNAL DE RFM HAITI 104.9 11 NOVEMBRE 2019

LES TITRES DU JOURNAL DE RFM HAITI 104.9 11 NOVEMBRE 2019

 

Les différents groupes de l’opposition ont signé hier l’accord politique obtenu samedi soir au Marriott pour assurer la direction du pays sans la présence du Président Jovenel Moise au Palais National.
L’accord prévoit la nomination d’un juge de la Cour de cassation comme Président provisoire, un premier ministre et un organe de contrôle des actes de l’Exécutif en l’absence du parlement.
L’accord a été paraphé par l’Alternative consensuelle, Maché Kontré,,le Forum patriotique, l’Opposition institutionnelle et le Bloc démocratique pour le redressement national.

Au terme de la signature de l’accord politique hier un comité a été constitué pour plancher sur le choix du juge de la Cour de Cassation qui sera choisi pour assumer la Présidence du pays ainsi que les critères portant sur la nomination du premier ministre et les membres du gouvernement.
Les signataires de l’accord ont aussi pris l’engagement de s’entendre sur la feuille de route qui sera confiée au prochain gouvernement et aussi sur l’organe de contrôle de l’action de l’Exécutif.

La Fanmi Lavalas n’a pas signé l’accord en exprimant son désaccord au recours d’un juge de la Cour de cassation pour remplacer le Président Jovenel Moise.
Pour les dirigeants Lavalas la Cour fait aussi partie du système toutefois ils appellent à la poursuite de la mobilisation jusqu’au départ du Chef de l’Etat Jovenel Moise.

Le RDNP n’a également pas paraphé l’accord politique tout en rappelant son appui au mouvement en cours pour exiger la démission du Président Jovenel Moise.

La manifestation convoquée hier par les dirigeants de l’opposition dans les rues de la capitale n’a pas fait recette si l’on se réfère aux précédents rassemblements. Cette manifestation a été marquée par quelques incidents notamment sur Delmas.

Le Président de la République Jovenel Moise a effectué une visite au niveau des Commissariats de Police de Carrefour et de Pétion-ville ou les policiers dorment dans des conditions lamentables.
Le Chef de l’Etat qui était accompagné notamment du DG ai de la Police Rameau Normil a instruit le premier ministre ai Lapin de prendre des mesures pour remédier à cette situation.

L’Hôpital Bernard Mevs risque de fermer ses portes en raison d’une dette estimée à 2 millions 200.000 dollars américains. Durant ces deux derniers mois de troubles politiques 220 interventions chirurgicales ont été réalisées aux frais de l’institution qui lance aujourd’hui un appel à l’aide.