Actualités RFM

LES TITRES DU JOURNAL DE RFM HAITI 104.9 07 FEVRIER 2018

Célébration ce mercredi du 1er anniversaire de l’accession de Jovenel Moise à la Présidence de la République.  Lors d’une conférence de presse hier le Chef de l’Etat s’est décerné un satisfecit pour son premier anniversaire au pouvoir en mettant l’accent sur les projets réalisés par son administration dont la Caravane du Changement. 

Jovenel Moise en a profité pour faire de nouvelles promesses à la population sur les 4 prochaines années de son mandat.

Le Président Jovenel Moise rejette une fois de plus le rapport de la commission sénatoriale sur la gestion des fonds Petrocaribe.  Jovenel Moise souligne que le document renferme 50 gros mensonges, le Président indique par ailleurs que le sénat ne détient pas de provision légale pour enquêter sur des dossiers de finances publiques qui demeurent la prérogative de la Cour des Comptes.

 

Publication hier par les membres de la commission sénatoriale sur Petrocaribe de certaines des séances d’audition d’anciens hauts responsables de l’Etat dans le cadre de l’enquête sur la gestion des fonds.

Les sénateurs de l’opposition promettent d’assurer une large diffusion de ces vidéos à l’échelle du pays pour que le peuple puisse avoir une idée de la façon dont les fonds Petrocaribe ont été dilapidés déclarent ces élus.

 

Le numéro 1du Parti UNIR salue la stabilité politique retrouvée dans le pays sous l’administration en place.

Clarens Renois dénonce toutefois l’opacité qui entoure la gestion de ce pouvoir, il appelle le Président Jovenel Moise à changer de politique pour la deuxième année de son mandat.

 

Le responsable du MOPOD Jean André Victor présente un bilan négatif de l’équipe en place dans le cadre de la célébration du 1er anniversaire de l’entrée en fonction du Président Jovenel Moise.

Jean André Victor met en doute l’efficacité de la Caravane du Changement et dénonce l’absence d’un document cadre pour ce projet.

 

L’organisation JILAP indique qu’aucune avancée réelle n’a été enregistrée sur le plan du respect des droits humains durant la première année du quinquennat de Jovenel Moise.

Le JILAP critique le mode de fonctionnement de l’appareil judiciaire et exige des mesures de redressement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *