Wednesday, July 26, 2017
Home > Actualités > LES TITRES DU JOURNAL DE RFM 29 DECEMBRE

LES TITRES DU JOURNAL DE RFM 29 DECEMBRE

Le Conseil Electoral Provisoire annonce le report au 3 janvier de la proclamation des résultats définitifs de la présidentielle   du 20 novembre qui était prévue pour ce 29 décembre.

Dans un communiqué le CEP indique que ce report est justifié par une demande de vérification des parties contestataires et les différentes étapes du contentieux électoral.

Le CEP maintient toutefois pour ce jeudi  la publication des résultats définitifs pour les législatives complémentaires et ceux  du tiers du sénat.

 

Le CEP rejette la demande de récusation des juges du BCEN  formulée par les candidats contestataires Jude Célestin et Moise Jean Charles pour cause de tardiveté  et défaut de fondement.

Le CEP annonce du même coup la poursuite du processus de vérification des procès -verbaux au Centre de tabulation en vue de la publication des résultats.

 

Me Evelt Fanfan l’un des avocats de Moise Jean Charles a dénoncé la décision du CEP de rejeter la demande de récusation des juges du BCEN.

Me Fanfan lance des coups de griffes contre les Juges électoraux qui selon lui ne sont plus habilités moralement à entendre l’espèce et annonce la poursuite de la mobilisation populaire pour faire échec au BCEN.

 

Me Camille Leblanc de l’équipe de défense du candidat Jovenel Moise a salué le rejet de la demande de récusation formulée par les parties contestataires.

Pour me Camille Leblanc ces candidats à la présidence cherchent à gagner du temps il en profite pour demander au CEP de respecter l’échéance du 29 décembre.

 

Le sénateur Youry Latortue invite les candidats contestataires à se comporter en Homme d’Etat en reconnaissant leur défaite tout en critiquant la demande de récusation des juges introduite par Lapeh et Pitit Dessalin.

Le sénateur Latortue avait insisté hier  sur la nécessité pour le CEP  de respecter la date du 29 décembre préalablement fixée pour la publication des résultats du scrutin.

 

Le Sénateur Hervé Fourcand s’en prend aux candidats contestataires qui cherchent selon lui à plonger le pays dans le chaos tout en mettant en garde contre le pourrissement de la situation économique .

Selon le sénateur Fourcand du PHTK les dirigeants politiques contestataires  doivent se rendre compte que l’industrie des élections est fatale pour le pays.

 

Me Gervais Charles de Fanmi Lavalas demande au Président provisoire Jocelerme Privert  d’appliquer l’article 136 de la constitution sur le dossier du Conseil Electoral en tant que garant du bon fonctionnement  des institutions.

Gervais Charles affirme que le CEP est en voie de faillir à sa mission par une attitude incohérente qui met en doute sa bonne foi ajoute-t-il.

 

Le sénateur Onondieu Louis qualifie de terroristes les responsables  politiques qui cherchent à prendre le pays en otage.

Le sénateur Onondieu Louis souhaite que les candidats contestataires donnent une chance au pays et exige du CEP la publication des résultats définitifs des élections

 

Le dirigeant du MOPOD Jean André Victor et le Pasteur Chavannes Jeune soulignent l’urgente nécessité  d’initier un dialogue inter-haitien pour garantir la stabilité dans la perspective de l’entrée en fonction du nouveau Président de la République.

 

Le dirigeant du RNDDH Pierre Espérance fait l’objet de menaces de mort de la part des membres de la base dénommée ‘’dlo nan jé’’.

Selon le numéro 2 du RNDDH Marie Yolène Gilles les éléments de cette base menacent d’exécuter Pierre Espérance qu’ils accusent de vouloir compromettre  la publication des résultats définitifs  des élections du 20 novembre, une plainte a été déposée au Parquet contre X.

 

Haiti continue d’être le mauvais élève de la classe au niveau de la région en ce qui attrait à la compétitivité.

 

Haiti est classée 181ème sur 190 pays dans le cadre du rapport  Doing Business publié par la Banque Mondiale, la République Dominicaine occupe la 103ème place.

Pour Kesner Pharel du Group Croissance l’instabilité et l’environnement des affaires sont à la base de ce mauvais classement d’Haiti en matière de compétitivité.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *