Monday, October 16, 2017
Home > Actualités > Les porte-paroles s’expliquent sur les grands projets du gouvernement

Les porte-paroles s’expliquent sur les grands projets du gouvernement

À l’occasion d’une conférence tenue au palais national le mardi 10 octobre, les porte-paroles de la présidence ont apporté des explications sur certains projets et décisions du gouvernement. Projet d’électrification du pays, loi trois « 8 », plans pour le secteur éducatif sont, entre autres, les thématiques qui ont été abordées.

L’électricité 24/24 d’ici 22 mois sur tout le territoire national est l’un des projets phare de l’administration Moïse/ Lafontant. Un projet d’électrification qui, semble-t-il, est résumé pour l’instant à de simples distributions de kits d’énergie solaire qui ont seulement la capacité d’allumer des ampoules et recharger des téléphones portables. Car, selon Avenide Joseph, l’une des porte-paroles, ce projet sera mis en oeuvre de manière graduelle. Déjà, explique-t-elle, 2250 kits d’énergie sont distribués dans plusieurs localités du pays comme, Lagrange, Tiburon, Chansolme, etc.

C’est un système solaire avec une capacité de 120 WH. Il comporte un panneau solaire, 2 batteries avec une durée de vie de cinq ans, 4 ampoules, un chargeur et 2 ports USB. Selon M. Joseph, ce projet baptisé « Kay pa m klere » est une façon pour l’administration en place d’électrifier le pays, en vue de mettre fin à l’utilisation des bougies, lampe à kérosène, et accorder la possibilité aux élèves, étudiants de réviser leur note, recharger leur ordinateur et téléphone portables. Le projet est subventionné par l’État haïtien à hauteur de 50 %. Quant aux bénéficiaires, ils donneront une contribution de 125 g, le mois.

Publiée dans le journal officiel du pays, la loi divisant la journée de travail en trois tranches de huit heures a été au menu de la conférence. Selon Martine Denis Chandler, c’est une promesse électorale respectée par le président de la République. Ce qui, selon elle, contribuera à créer plus d’emplois dans le pays. Car, explique-t-elle, les entreprises auront la possibilité de recevoir deux autres groupes de travailleurs. Aussi, existe-t-il, des opportunités pour l’émergence d’autres activités dans d’autres secteurs. Malgré cette division en trois tranches de huit heures, les avantages sociaux demeureront, selon les assurances données par la porte-parole.

Par ailleurs, Lucien Jura, a parlé des décisions prises pour la bonne marche du système éducatif. L’augmentation du budget alloué au ministère de l’Éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFP), raconte M. Jura, va permettre de répondre aux revendications des 36 385 employés du système éducatif haïtien. Plus loin, le porte-parole explique que c’est grâce à cette augmentation du budget du portefeuille du MENFP que 180 étudiants finissants de l’École normale supérieure (ENS) ont pu intégrer le système. Et ils ont déjà eu deux mois de salaire d’avance, selon les déclarations faites par Lucien Jura.

Dans le souci du virage vers la qualité, l’office de management et des ressources humaines (OMRH) de concert avec le MEFP vont lancer dans les prochains jours un concours national pour le recrutement de 200 professeurs pour le nouveau secondaire. Et quant aux 4 000 évoluant sans aucun statut dans le système, le porte-parole a informé que ces cas sont déjà à l’étude. Dans peu de temps, dit-il, la situation de ces professeurs va être régulée. Questionnés sur la grève des magistrats et les manifestations de rues, les porte-paroles estiment que ces personnalités sont en train d’exercer leur droit constitutionnel. Mais, conseillent-ils, il faudra respecter les vies, les biens et prendre le chemin du dialogue.

Lenational

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *