Friday, November 17, 2017
Home > Actualités > Les États-Unis se souviennent des Haïtiens tombés à Savannah

Les États-Unis se souviennent des Haïtiens tombés à Savannah

Ce 4 juillet 2017 ramène le 241e anniversaire de l’indépendance des États-Unis d’Amérique. Pour marquer cette date importante de l’histoire de la République étoilée, une cérémonie commémorative a été organisée à la résidence de l’ambassadeur américain à Port-au-Prince le lundi 3 juillet. Déroulée en présence d’un public sélect composé des plus hautes autorités étatiques, des membres du Corps diplomatique et consulaire, des hommes et femmes du secteur privé haïtien des affaires, ce gala a été l’occasion pour le chargé d’Affaires américain en Haïti, Brian Shukan de rappeler le rôle qu’a joué Haïti dans la lutte de l’indépendance américaine, à travers notamment la bataille de Savannah en 1779.

À défaut d’un ambassadeur régulièrement accrédité, c’est le chargé d’Affaires américain, Brian Shukan, qui a la charge de piloter la politique américaine en Haïti. À l’occasion des 241 ans de l’indépendance américaine, M. Shukan a accueilli en sa résidence les différents convives qui étaient venus dire « Happy independance day of 4th ». Du président de la République Jovenel Moïse à l’ex-président Jocelerme Privert en passant par le président de la Chambre des députés, Cholzer Chancy, du questeur Gary Bodeau, des ministres, des directeurs généraux, des membres du secteur privé des affaires et des patrons de médias, cette cérémonie a réuni le gratin de la classe politique et économique.

En cette circonstance spéciale, le chargé d’Affaires, Brian Shukan, n’a pas manqué l’occasion de souligner à l’encre forte l’apport d’Haïti dans la lutte de l’indépendance américaine. « À travers cette célébration ce soir, nous tenons à exprimer notre gratitude pour les contributions apportées par Haïti dans la quête de l’indépendance des États-Unis lors de la bataille de 1779 à Savannah où plus de 500 Haïtiens ont combattu et beaucoup d’entre eux y ont perdu la vie. Nous n’oublierons jamais ce sacrifice », a lancé Brian Shukan sous l’applaudissement des convives. Le chargé d’Affaires, intervenant au nom des États-Unis, s’est montré particulièrement reconnaissant envers le pays de Dessalines. « Tout comme Haïti s’est tenue aux côtés des États-Unis par le passé, aujourd’hui les États-Unis se mettent aux côtés d’Haïti pour ce nouveau chapitre de son histoire », a précisé M. Shukan avant de souligner les différents secteurs de coopération entre les deux pays. De nos jours, les États- Unis s’engagent à supporter Haïti dans la mise en place d’un véritable État de droit. En ce sens, le diplomate américain a donné la garantie que la République d’Haïti peut compter sur le support de son pays en ce qui a trait au renforcement de la Police nationale d’Haïti (PNH) qui s’apprête à assumer tout seul la sécurité, la paix dans le pays à un moment où les forces onusiennes ont plié bagage après treize ans de mission.

Hormis la question relative à l’État de droit, la santé est aussi un domaine de prédilection de la coopération américaine en Haïti. Et Brian Shukan n’a pas raté l’occasion pour passer en revue l’apport des États-Unis dans ce secteur, à travers notamment la lutte contre le paludisme, le planning familial ainsi que le combat contre le VIH/Sida.

Malgré la présence du président de la République Jovenel Moïse à la cérémonie, c’est le Premier ministre, Jack Guy Lafontant qui avait pris la parole. Question de protocole, peutêtre. Dans son allocution, le chef du gouvernement a fait l’historique des liens d’amitié, entre les deux Républiques, vieux de plus de deux siècles. Cela a été aussi l’occasion pour le Premier ministre de renouveler la volonté de son gouvernement de continuer à travailler en étroite collaboration avec les États-Unis en vue d’assurer la consolidation d’un État de droit favorable à la croissance économique et la stabilité sociale.

« Je réitère l’engagement ferme de mon gouvernement à susciter des actions concrètes visant à améliorer les conditions d’existence de la population », a lancé Jack Guy Lafontant qui a également salué la coopération haïtiano-américaine. Les États-Unis restent et demeurent l’un des plus anciens et importants partenaires d’Haïti, a fait savoir le chef du gouvernement tout en terminant son intervention par un vibrant, God Bless America ! ».

Lenational

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *