samedi, mars 23, 2019
Home > Actualités > Les élèves ont été manipulés, selon Pierre Josué Agénor Cadet

Les élèves ont été manipulés, selon Pierre Josué Agénor Cadet

Le ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) Pierre Josué Agénor Cadet, condamne, lors d’une conférence de presse, le mouvement des élèves baptisé « Petroélève ». Selon lui, les élèves ont été manipulés dans le cadre de ce mouvement. Par ailleurs, le ministre a également fait le point sur la question de nomination des enseignements en situation irrégulière dans le système et la reconstruction de plusieurs bâtiments scolaires détruits par le séisme du 12 janvier 2010.

Le ministre Pierre Josué Agénor Cadet prend clairement sa position contre le mouvement des élèves baptisé «Petroélève », en dénonçant une possible manipulation. Les élèves doivent patienter, indique-t-il. L’État a déjà engagé plusieurs actions pour la reconstruction du parc scolaire fortement affecté par le séisme du 12 janvier 2010 particulièrement dans la région métropolitaine. À en croire le ministre de l’Éducation, le fonds pour la reconstruction des lycées Marie Jeanne, Cent-Cinquantenaire, Georges et Antoine Izemry et Daniel Fignolé sont déjà disponibles et les travaux débuteront au cours de l’année scolaire en cours.

Le ministre Pierre Josué Agénor Cadet craint une manipulation des élèves. Le MENFP, dit-il, condamne et dénonce les manipulations d’élèves à d’autres fins pour les porter à manifester dans les rues, car les informations pour les reconstructions des lycées sont claires et précises. Tous les chantiers seront lancés au cours de l’année académique en cours. Encore une fois, le MENFP invite tous les secteurs à protéger l’école tout en laissant cette institution en dehors de la politique afin de protéger les intérêts de nos enfants, l’avenir du pays.

Le séisme du 6 octobre, un autre choc pour le système

Aux côtés des établissements scolaires qui ont été détruits ou endommagés en 2010, le séisme du 6 octobre dernier qui a frappé le pays, notamment le Grand Nord, a endommagé plusieurs bâtiments logeant des institutions publiques ou/ et privées. Selon le ministre de l’Éducation, soixante-dix-neuf écoles au total ont été frappées.

Outre la reconstruction de ces écoles, le ministre de l’Éducation nationale a annoncé la construction de trente autres écoles à raison de trois par département. Financées par le Fonds national de l’éducation (FNE), ces écoles seront construites selon les normes internationales. Elles permettront de combler un déficit d’environ quinze mille salles de classe, selon les précisions du ministre.

À rappeler que c’est le vendredi 12 octobre dernier, dans un mouvement baptisé Petroélève, que plusieurs centaines d’élèves ont manifesté à travers les rues de Port-au-Prince pour dénoncer le comportement laxiste des dirigeants dans le processus de la reconstruction des établissements scolaires huit ans après le passage du séisme de 12 janvier 2010.

 

Lenational

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.