Thursday, September 21, 2017
Home > Actualités > Les derniers hommages à René Préval

Les derniers hommages à René Préval

Les funérailles de l’ancien président René Préval, décédé le 3 mars 2017, ont été chantées au Kiosque Occide Jeanty (Champde- Mars), le samedi 11 mars. Plusieurs milliers de personnes y ont pris part. L’assistance était composée de représentants d’organisations paysannes, syndicales, populaires, de membres du corps diplomatique, d’anciens ministres, Premiers ministres et d’ex-présidents de la République ainsi que le Premier ministre nommé. Des délégations de députés et de sénateurs y ont également participé.

Le pays a rendu les derniers hommages à l’ancien président René Préval, le samedi 11 mars 2017. Ce digne fils du pays a trouvé la mort dans des circonstances non encore élucidées. Dans ses propos de circonstance, Monseigneur Lafontant Joseph a souligné combien René Préval frôlait, dans sa simplicité, le proverbial, qui frappait toutes les personnes qui l’observaient et le côtoyaient.

Dans la même veine, le président de la République, Jovenel Moïse, n’a pas tari d’éloges envers le défunt. Il a tenu à préciser qu’il était un patriote exceptionnel qui n’avait jamais voulu s’éloigner de sa terre natale. À son avis, l’ex-président avait une vision noble et généreuse du pays. Il invite les Haïtiens à poursuivre l’oeuvre de ce démocrate convaincu en tirant les leçons de sa grande expérience politique. À cet effet, la nation lui est redevable si l’on tient compte de sa connaissance profonde des réalités politiques. Ce qui fait de lui l’homme politique le plus remarquable de son temps.

Au cours des deux mandats de l’exchef de l’État, affirme M. Moïse, il a su maintenir un certain équilibre au sein de la vie politique du pays. C’est un homme qui s’est donné au point qu’il soit impossible d’imaginer sans lui l’histoire durant ces trente dernières années. Au regard des travaux accomplis par le regretté de mémoire, il ne mourra jamais. Ses actions positives ne s’éteignent pas. Elles témoigneront toujours de sa présence parmi nous.

D’après le chef de l’État, en partant vers ce grand mystère éternel, René Préval laisse au pays son esprit de dialogue et de compromis. Il croit que le meilleur hommage que l’on puisse rendre au défunt est de poursuivre son oeuvre en construisant une Haïti fière, digne et prospère. Il appelle à la culture du sens de la responsabilité, à l’esprit d’abnégation, l’amour de la patrie, l’éthique et la morale républicaine. « Haïti n’est autre que ce que nous en faisons. Demain, elle ne sera que ce que nous en ferons. Il incombe à nous tous d’exploiter avec intelligence les ressources humaines et matérielles dont nous disposons afin de garantir notre avenir. Il revient aussi à nous d’amorcer ce développement endogène indispensable à la survie du pays ».

« La meilleure action que l’on puisse poser c’est lorsque nous travaillons dans l’intérêt du pays. Nous devons privilégier les intérêts supérieurs du pays en reléguant au second plan nos ambitions personnelles. Au jour de notre mort, seules les oeuvres réalisées dans l’intérêt de notre patrie demeureront. Celles qui nous paraissaient mirobolantes s’envoleront en fumée ».

Si la mort de l’ancien président René Préval a constitué un moment de rencontre d’anciens membres de la classe politique même de la FAD’H comme Prosper Avril, il convient de souligner que le grand absent à cette cérémonie d’adieu a été son ancien compagnon, Jean Bertrand Aristide. Pourtant, elle s’est officiellement déroulée en deux phases. La première phase s’est tenue dans les jardins du Musée du panthéon national (Mupanah) où la dépouille mortelle a été exposée, le vendredi 10 mars. Et la seconde au Kiosque Occide Jeanty. À la question de savoir les raisons expliquant le mutisme de Fanmi Lavalas autour de la mort de René Préval, le député Printemps Bélizaire a été clair. La structure qu’il représente avait publiquement exprimé ses voeux de sympathie à la famille du défunt par le biais de Leslie Voltaire.

René Préval a été élu président à deux reprises : 7 février 1996 — 7 février 2001/14 mai 2006 — 14 mai 2011). Il est passé de vie à trépas le 3 mars 2017 à l’âge de 74 ans. Naissance le 17 janvier 1943.

Lenational

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *