Tuesday, November 21, 2017
Home > Actualités > Les boxeurs haïtiens enflamment le Karibe au Gala des champions III

Les boxeurs haïtiens enflamment le Karibe au Gala des champions III

Il n’y a pas eu de surprise au Karibe Convention Center, jeudi 26 octobre, lors l’exceptionnelle soirée de boxe internationale, baptisée : « Gala des champions III ». À l’image d’Evens Pierre, expéditif et dur sur l’homme, Melissa St-Vil et Wilky Campfort n’ont laissé aucune chance à leurs adversaires. Ils ont tous gagné par K.O. Revenons sur le film de la soirée !

Six des sept combats programmés sur le ring du Karibe se sont terminés par un K.O. Les victoires en cascade des boxeurs haïtiens ont été les points forts de cette soirée, supportée par la SOGEBANK, Maison Henri Deschamps, Séjourné S.A., RFM, Royal Oasis hôtel, Optimum, Fondation Lucienne Deschamps, Karibe Convention Center et Hero Ambulance. La domination haïtienne était tout simplement visible.

Evens Pierre tient ses promesses

Le combat tant attendu de la soirée, mettant aux prises Evens Pierre à Jesus Laguna, a tenu toutes ses promesses. On s’y attendait, le Mexicain, qui reste sur une série de neuf victoires de suite, a jusqu’au cinquième round fait un combat correct face à un Evens Pierre accrocheur, technique, expéditif et qui a su maintenir une agressivité infaillible, ponctuée par des feintes et de coups des deux mains (droit et gauche).

Toujours est-il, au premier round, que l’enfant terrible de Cité Soleil tarde à prendre sa vitesse de croisière, à rebours de Jesus Laguna qui affichait ses ambitions en expédiant des coups au visage du boxeur local. Visiblement amélioré sur le plan technique, au second round, Evens Pierre n’attendait pas plus pour prendre le dessus. En effet, ses attaques répétées et ses divers coups n’ont pas pris du temps pour ensanglanter le visage de son challenger.

Piqué au vif, le Mexicain s’est réveillé, mais sans succès face à un Evens Pierre qui a tenu la même constance au troisième round. Il était visible qu’au quatrième round, Laguna a été dépassé par les événements. En revanche, Evens Pierre, ayant tout le public du Karibe acquis à sa cause, avait le contrôle du combat. Plus motivé et plus déterminé au cinquième round, l’enfant chéri d’Haïti, endiablé, ultra-dominateur, en a profité à l’issue d’un puissant coup gauche pour envoyer au tapis Laguna. Ce dernier, ensanglanté, ne se relève pas et perd le combat par K.O.

En réaction, Evens Pierre, qui a conservé pour une quatrième fois de suite son titre de la WBA FEDELATIN des poids légers, confie : « Ce soir, je tenais à respecter mes promesses. J’avais promis au peuple haïtien de vaincre le Mexicain par K.O au cinquième round. Je l’ai bel et bien fait. Cela dit, cette prestation doit servir de message envoyé à l’actuel champion du monde. Mon objectif, à présent, c’est de s’adjuger le titre mondial. Que je sache, je devrais en principe, lors de la publication du nouveau classement de la WBA, prendre la place de numéro un mondial. J’attends pour voir. Cependant, je sais que je ne suis pas loin de croiser les gants avec Jorge Linares et d’emmener la couronne mondiale à Cité Soleil. »

Wilky et Melissa gagnent aussi par K.O

Pointé à la onzième place mondiale, Wilky Campfort, qui a fait preuve de beaucoup de dextérité dans ses coups, a défendu avec succès son titre de WBA FEDELATIN de super-welters face à Jean Carlos Prada (Venezuela). Il n’a mis que trois rounds pour terrasser son rival. Incapable de contrer les assauts répétés de l’Haïtien, il a fallu l’intervention de l’arbitre pour arrêter le massacre alors que le combat était prévu en onze rounds.

Pour sa part, la reine de la boxe haïtienne, Melissa « Miss Tyson » St-Vil, championne de la WBC Silver des poids plumes et classée # 2 de la WBA, contre la Dominicaine Diana Garcia (14 victoires et 25 défaites), a fait parler sa force de frappe en expédiant l’adversaire au tapis dès le cinquième round. En fait, cela a été le deuxième combat entre les deux protagonistes. Au contraire de leur premier face-à-face, l’unique combat entre les femmes n’arrive pas à terme. Il s’agit de la première victoire par K.O de Melissa St-Vil (34 ans) en seize combats (10 victoires, 4 nuls et 2 défaites). Aux dires de Jacques Deschamps Fils, ce succès expéditif confirme que Melissa St-Vil, qui n’avait pas mis son titre en jeu, est prête pour le championnat du monde.

Les autres combats

Tout a commencé par le combat sans enjeu entre Pablo Vicente (Cuba) et Pedro Verdu (Venezuela). En fait, le Cubain n’a pris qu’une petite minute pour mettre K.O son adversaire. Le deuxième combat de la soirée a vu aussi la victoire par K.O, au cinquième round, de Roger Gutierez (Venezuela) face à Brayner Vasquez (République dominicaine). Adrian Perez (Venezuela) a, lui aussi, poussé l’arbitre, au sixième round, à mettre un terme au combat qui l’a opposé à Fernando Pina (Mexique).

Le troisième championnat de la soirée, devant permettre au vainqueur de s’adjuger le titre vacant de WBA FEDECARIBE des mi-mouches, a tournée à l’avantage de Gilberto Pedroza (Panama). Pour y arriver, il devait croiser les gants avec Saul Juarez (Mexique). Les deux boxeurs, classés dans le top 10 mondial, ont livré un combat de grande envergure. Cependant, c’est Gilberto Pedroza qui a été désigné vainqueur par les juges (2-1).

Bien que l’antre du Karibe n’affichait pas comble, le promoteur de Boxe internationale, Jacques Deschamps Fils, qui affirme avoir déjà entrepris des démarches pour qu’un championnat du monde puisse organiser en Haïti, visiblement satisfait du déroulement du « Gala des champions III », annonce pour le début de l’année 2018 une autre soirée de boxe internationale en Haïti.

Le Nouvelliste

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *