Tuesday, December 12, 2017
Home > Actualités > Le rideau est levé sur le Gala des champions

Le rideau est levé sur le Gala des champions

Quatre grands combats, les uns plus importants que les autres, sont au menu de la grande soirée de boxe baptisée «Gala des champions» qu’organisera le promoteur de boxe internationale, Jacques Deschamps Fils, le 16 novembre au Karibe. Quatre champions ou ex-champions d’une compétition internationale de grande envergure (Evens Pierre, Azéa Augustama, Juan Carlos Salgado et Mélissa Saint-Vil) ont pris rendez-vous pour croiser les gants.

Au 3e étage du siège social de la Sogebank, sis à Delmas 30, Jacques Deschamps Fils, accompagné de certains représentants des sponsors comme : Réginald Gaspard (Séjourné cream soda S.A) et Hervé Délorme (Sogebank), a lancé officiellement, le jeudi 27 octobre 2016, le «Gala des champions», en présence de Hugues Josué de la Commission haïtienne de boxe.

Faisant la présentation de la soirée du 16 novembre, l’initiateur principal l’a décrite comme une soirée qui promet d’être exceptionnelle, un tremplin pour les détenteurs des titres de championnats WBA FEDELATIN des poids légers et mi-lourds, Evens Pierre et Azéa Augustama. À cela, Deschamps apporte les précisions suivantes: «Evens Pierre est en passe de devenir, en cas de victoire face à Salgado, le premier boxeur à la fois né et ayant fait les basiques du noble art en Haïti à se qualifier pour un championnat du monde de boxe. Ce sera pour lui une occasion unique», a-t-il clairement expliqué.

Pour répéter Deschamps, il a dû négocier environ deux mois et offrir à Juan Carlos Salgado (Mexique) la plus importante bourse jamais offerte à un étranger pour fouler le sol dessalinien dans le but d’affronter, en 11 rounds, Evens Pierre, qui se prépare en République dominicaine. «Le coup en vaut la chandelle», a-t-il fait savoir, vu qu’il s’agit d’un double ex-champion du monde de la boxe.

Aux dires du promoteur de boxe internationale, Evens, très serein, se prépare chez nos voisins dominicains. «Il ne souhaite revenir au Panama. Vous savez qu’en République dominicaine, Evens a, presque sans forcer, trouvé des sparring partners. L’ex-champion olympique Feliz Dias ne tarit pas d’éloge à Evens après être mesuré en match amical à lui. Cela va sans dire qu’Evens, je suppose, avec plus explosibilité, fera contre Salgado un combat digne d’un boxeur qui souhaiterait disputer un championnat du monde. C’est au terme de ce combat hallucinant, qui s’annonce périlleux et très difficile, qu’on va connaître le vrai niveau d’Evens Pierre. Jamais auparavant, il n’avait affronté un boxeur de ce calibre».

Pour sa part, Azéa Augustama aura affaire au Dominicain Wimer Méjia, qui défendra sa ceinture de la WBA FEDELATIN des poids mi-lourd, dans un combat prévu en 11 rounds. De retour au bercail, Wilky Campfort (en 9 rounds) affrontera, sur le ring du Karibe, le Panaméen Jeffrey Rosales.

Après avoir fait trembler les filles de la Chine et de la Nouvelle-Zélande, la native de Diquini (Carrefour), Mélissa Saint-Vil, championne IBU et WBC Silver Super-plume, vient en mission en Haïti. «Elle est la première Haïtienne championne du monde de boxe. Contre Diana Garcia, elle ne va pas boxer dans le cadre d’un championnat du monde. Cependant, Mélissa, très demandée à travers le monde, promet de faire le show le 16 novembre face à Diana Garcia, et ce pour le plus grand plaisir des amateurs du noble art», a souligné Deschamps, qui a fait savoir que Melissa, mannequin de son état, travaille également dans la mode.

Fier que l’institution dont il fait partie soit l’un des sponsors du «Gala des champions», Hervé Délorme présente la Sogebank comme un fidèle allié de la boxe et de l’éducation en Haïti. Selon ses dires, en Haïti, le sport n’est autre que le facteur principal de l’éducation de notre jeunesse et un moyen, dit-il, pour sortir les jeunes résidant dans les zones de non-droit dans la misère.

Prêt à collaborer avec la boxe internationale, c’est en ces termes que le représentant de Séjourné cream soda SA, Réginald Gaspard, s’adresse à la presse. C’était pour lui l’occasion de rappeler que la Sogebank ne marchandait jamais ses efforts pour aider financièrement, malgré la situation difficile à laquelle fait face le pays quand il s’agit de supporter les différentes soirées de boxe de cette envergure, organisées au Karibe. Nombreux sont les boxeurs, selon Jacques Deschamps Fils, qui arriveront à Port-au-Prince le 13 novembre. Un petit groupe, composé d’officiels et d’athlètes, arrivera le lendemain. Vous n’aurez besoin que de 50 dollars US,a-t-il précisé, pour prendre part au «Gala des champions», le 16 novembre au Karibe (Juvenat).

En guise de conclusion, Jacques Deschamps Fils, qui a eu des propos très élogieux à l’égard des sponsors du «Gala des champions»: comme Maison Henri Deschamps, SOGEBANK, Séjourné cream soda S.A, Royal Oasis, RFM, Optimum, Fondation Lucienne Deschamps, Karibe Hôtel et Rhum Barbancourt, a souligné que les billets donnant accès à cette soirée sont en vente aux institutions citées ci-dessus, mais également à Uniglobe Agence de voyage et à Thompson Electronics (Pétion-Ville).

Le programme du Gala des champions Mercredi 16 novembre au Karibe: Wilky Campfort (Haïti) – Jeffrey Rosales (Panama) Mélissa Saint-Vil (Haïti) – Diana Garcia (RD): Azéa Augustama (Haïti) – Wimer Mejía (RD) Evens Pierre (Haïti) – Juan Carlos Salgado (Mexique)

LEGU PETERSON ALEXANDRE

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *