Home > Actualités > Le PSG réagit à la sanction de la LFP et tacle l’OL !

Le PSG réagit à la sanction de la LFP et tacle l’OL !

Sanctionné par la LFP suite aux dégradations constatées au Parc OL après la finale de la Coupe de la Ligue entre Monaco et le PSG, le club de la capitale a répondu via son site officiel.

Le Paris Saint-Germain ne compte pas se laisser faire. Suite aux dégradations de sièges constatées dans la partie du Parc OL où se trouvaient des supporters parisiens à l’occasion de la finale de la Coupe de la Ligue, la commission de discipline de la LFP a décidé de priver le club de la capitale de ses supporters lors des matches à l’extérieur jusqu’au 27 avril prochain. Une sanction face à laquelle les Rouge-et-Bleu ont réagi via un communiqué publié sur leur site officiel.

« Le Paris Saint-Germain prend acte de cette décision, qui impactera les déplacements de son équipe professionnelle à Angers, le 14 avril, et à Metz, quatre jours plus tard. Néanmoins, le club accepte très difficilement de voir ainsi l’ensemble de ses supporters, au comportement jusqu’ici irréprochable, privés du droit de suivre à l’extérieur leur équipe de cœur alors que la lutte pour le titre de champion de France entre dans une phase décisive. Le club ne conteste absolument pas le caractère inacceptable des dégradations matérielles qui ont pu être constatées à l’occasion de la finale de la Coupe de la Ligue. »

Le PSG en remet une couche sur l’OL

S’il ne nie pas les dégradations, le PSG n’entend pas en rester là pour autant. En clair, les champions de France en titre annoncent avoir tout fait pour limiter la casse au moment où les premiers incidents ont été constatés. Et s’ils n’y sont pas parvenus, ce serait en partie à cause de l’organisation lyonnaise. Et ce n’est pas tout. Les dirigeants franciliens s’étonnent également de la conduite de l’OL. Entre le refus des Gones de fournir les images vidéo permettant d’identifier les fauteurs de trouble et les insultes anti-parisiennes inscrites dans les travées du Parc OL le jour du match, les zones d’ombres seraient bien trop nombreuses pour justifier une telle décision de la LFP.

« Le club a ainsi demandé une intervention immédiate à ses stadiers quand les dégradations de sièges ont commencé à être constatées par ses services. Leur intervention a été ralentie en raison, notamment, de problèmes de communication dans le stade qui relevaient de la responsabilité de l’organisateur de la rencontre. Le Paris Saint-Germain a également demandé à l’OL de lui fournir toutes vidéos susceptibles de lui permettre l’identification des responsables des incidents, ce qui a été refusé par le club lyonnais. Par ailleurs, des zones d’ombres doivent encore être dissipées quant à la découverte le jour du match, dans des sanitaires du Parc OL, de slogans anti-parisiens provocateurs, menaçants voire insultants envers la mémoire d’un supporter parisien décédé l’an passé. » Le message est passé !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *