Friday, November 17, 2017
Home > Actualités > Le Gouverneur de la Floride, visite la Haitian American Chamber of Commerce of Florida

Le Gouverneur de la Floride, visite la Haitian American Chamber of Commerce of Florida

C’est un Rick Scott décontracté, accompagné d’un service de sécurité discret qui est arrivé aux locaux du CMS International Group —entreprise dirigée par Jeff Lozama qui fait aussi office de président de la Haitian American Chamber of Commerce of Florida— pour s’entretenir avec le board de la chambre.

D’entrée de jeu, Jeff Lozama donna le ton en invitant le gouverneur à faire le tour de la propriété. Comme pour lui dire que la communauté haïtienne est créatrice d’emplois, et contribue, à travers le fisc, à l’économie de l’État, ce qui a toujours été la principale priorité de cet homme d’affaires devenu gouverneur. Scott ne put cacher son admiration en visitant cette impressionnante entreprise qui fournit des matériaux de finition aux professionnels de la construction non seulement en Floride, mais aussi en Haïti, à la Jamaïque, à la Barbade, etc.

La visite guide terminée, la réunion débuta. M. Lozama la plaça dans son contexte. La Chambre de commerce rencontrait le gouverneur dans le cadre des préparatifs devant conduire à l’organisation du Haitian American Business Summit qui sera organisé en collaboration avec l’homologue de la chambre en Haïti, la Amcham, et le bureau de Jean Monestime, président du board de Miami-Dade Country, du 15 au 17 juin prochains. Le but de ce sommet, sur lequel nous reviendrons dans un autre article, est de promouvoir une participation plus active de la diaspora dans le développement et la modernisation d’Haïti, tout en définissant une vision claire pour les communautés diasporiques locales. Donc, il y a un chevauchement certain entre ce double objectif et celui d’un gouverneur qui ne jure que par le renforcement de l’économie floridienne.

Dans une introduction plutôt laconique, M. Scott s’est dit heureux de venir à la rencontre de la communauté tant au propre qu’au figuré. Plaçant la rencontre dans un cadre plus global, il s’est dit vouloir écouter la communauté de manière à pouvoir lui être utile. Le prenant au mot, les participants ont fait un tour de table pour partager avec leur visiteur de marque le cahier de charges informel de la communauté.

Évidemment, la première question à avoir été touchée était le renouvellement du statut de protection temporaire dont jouissent les Haïtiens sans papiers. Patricia Elizée, jeune avocate spécialisée dans l’immigration, a demandé au gouverneur d’intervenir auprès du président Trump pour qu’il reconduise ce programme. Le gouverneur, qui se targue d’une amitié vieille de plus de 20 ans avec le Président Trump, a promis de faire tout ce qu’il peut pour soutenir cette cause. Cependant, il s’est demandé pourquoi il n’a jamais été contacté auparavant sur un sujet aussi crucial pour la communauté. Il a aussi demandé aux membres de l’assistance de réfléchir à des solutions plus durables à ce problème, car, a-t-il souligné, l’administration Trump favorise les solutions de long terme. Me Elizée a promis de communiquer des pistes de solution au bureau de M. Scott.

D’autres participants ont demandé au gouverneur d’utiliser son pouvoir de nomination pour augmenter la représentativité de la communauté dans l’administration publique. Le gouverneur en a profité pour confier aux membres de la chambre combien il s’est toujours efforcé de promouvoir les femmes et les minorités depuis son accession au pouvoir. Cependant, a-til précisé, avant qu’il soit capable d’augmenter la représentativité de la communauté dans l’administration publique, il faudra bien que les Haitiano- Americains soumettent leur candidature aux postes à pourvoir.

La réunion, qui a duré environ 1 heure, s’est terminée avec la promesse faite par le gouverneur et son staff de maintenir une relation de travail permanente avec la chambre, à travers des réunions périodiques. A la fin de la séance, M. Lozama a remis une plaque de remerciement à M. Scott.

Cette rencontre était positive à plus d’un titre. Premièrement, elle s’est déroulée dans un cadre égalitaire entre deux partenaires conscients de pouvoir profiter l’un de l’autre. Deuxièmement, la rencontre prouve, s’il en était besoin, que dans la défense de ses intérêts, la communauté doit s’adresser à tous ceux qui peuvent faire avancer sa cause, qu’ils soient Républicains ou Démocrates. Troisièmement, le succès des échanges suggère que des fois, il faut essayer de parler aux autres avant de se précipiter aux barricades. Nous avons tendance à nous battre pour obtenir des victoires qui peuvent être raflées par le dialogue. En ce sens, il convient de saluer le board de la Haitian American Chamber of Commerce of Florida qui, de plus en plus, semble imprimer une vision plus moderne au plaidoyer multiforme d’une vibrante communauté qui en a assez d’être considérée comme acquise par les beaux parleurs de la classe politique américaine.

Lenational

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *