Monday, September 25, 2017
Home > Actualités > Le FC Barcelone encore marqué au fer rouge par la gifle du PSG

Le FC Barcelone encore marqué au fer rouge par la gifle du PSG

Vainqueur à l’arraché de la modeste équipe de Leganés (2-1), le FC Barcelone n’a rassuré personne après sa déroute face au PSG (0-4). De quoi créer encore plus de tensions au sein du club blaugrana.

Atomisé par le Paris Saint-Germain mardi dernier en huitième de finale aller de Ligue des Champions (0-4), le FC Barcelone retrouvait hier le quotidien du championnat espagnol. Traumatisés par la déroute du Parc, les Blaugranas étaient forcément attendus au tournant dans leur enceinte du Camp Nou. Et quoi de mieux qu’une opposition face à l’actuel dix-septième du classement de Liga pour retrouver de la confiance ? Sur le papier, ce match contre Leganés avait donc tout d’une belle occasion pour se refaire une santé.

Fortement chahuté après la débâcle européenne, Luis Enrique avait toutefois choisi de procéder à quatre changements par rapport à son onze de départ de mardi dernier. Rakitic, Mathieu, Digne et Rafinha ont ainsi remplacé Iniesta, Piqué, Alba et Busquets. Du sang neuf censé profiter de cette opportunité pour insuffler un petit vent de fraîcheur avant le choc à venir face à l’Atlético Madrid. Mais au final, le Barça a surtout vu son gardien Marc-André ter Stegen briller et s’en est remis encore une fois à son prodige argentin Lionel Messi pour arracher une victoire dans les derniers instants de la partie (2-1). Un succès qui permet certes aux Catalans de revenir à une longueur du Real Madrid (qui compte quand même deux matches en moins), mais qui n’a trompé personne.

« Ouf ! » titre d’ailleurs le quotidien pro Barça Sport. Un soulagement forcément partagé par l’autre journal catalan Mundo Deportivo pour qui « tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir ». Une volonté de se rassurer ayant surtout des allures de méthode Coué peu convaincante pour beaucoup. Y compris pour la star du Barça. Buteur décisif en fin de match, Messi a cristallisé toutes les attentions en refusant de célébrer le but de la victoire. Idem pour Gerard Piqué. Resté sur le banc, le taulier de la défense azulgrana a été filmé lui aussi faisant la moue après la réalisation de son numéro 10.

Le Camp Nou siffle les siens

Un sentiment de malaise précédé quelques minutes avant par les sifflets nourris du Camp Nou en direction du Portugais André Gomes lors de son remplacement, mais aussi vers celui qui a été désigné comme le principal responsable de la défaite face au PSG : Luis Enrique. Une ambiance tendue qui n’a pas plu à Ter Stegen qui en appelle à l’union sacrée en ces temps difficiles. « Tous ceux qui étaient sur le terrain ont essayé de donner le meilleur d’eux-mêmes. Nous avons besoin du soutien de tous après cette semaine et le 4-0 à Paris. nous avons besoin du soutien du public. Nous gagnons ensemble, et nous perdons ensemble », a déclaré l’Allemand à l’issue de la rencontre.

De son côté, alors que son avenir au Barça s’écrit plus que jamais en pointillés, Luis Enrique a admis que ses hommes n’étaient pas au mieux. « L’équipe manque de confiance, c’est évident. La situation est ce qu’elle est. Nous savions que ça allait être un match compliqué, mais la vérité c’est que nous avons su marquer rapidement. Mais après, ils (les joueurs de Leganés, ndlr) n’avaient rien à perdre. » Pas sûr toutefois que cela suffise à apaiser les tensions. De quoi permettre à la presse madrilène d’en faire ses choux gras. AS et Marcaaffirment en effet en chœur que le technicien barcelonais divise désormais l’opinion chez les socios blaugranas ainsi qu’au sein du club. Encore très marqué par la déculottée reçue au Parc, le FC Barcelone saura-t-il se ressaisir ? Toute la Catalogne l’exige et le choc face à l’Atlético Madrid dans six jours sera un premier élément de réponse concret.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *