Tuesday, December 12, 2017
Home > Actualités > Le Conatel veut rapprocher consommateurs et opérateurs

Le Conatel veut rapprocher consommateurs et opérateurs

Ouf de soulagement pour les utilisateurs des téléphones portables. Le Conseil national des télécommunications (Conatel) vient de donner suite à leurs doléances. Il a organisé une caravane, baptisée « tèk-tèk » à Jacmel, les 17 et 18 février 2017 au centre de Convention. L’organe régulateur, par cette initiative, vise, d’un côté, à rapprocher les opérateurs de services de téléphonie mobile des consommateurs. Et de l’autre, leur permettre de répondre aux questions des clients.

Conférence-débat, expositions d’outils technologiques, des séances de questions-réponses, ont été, entre autres, réalisées pour marquer ces deux journées.

Plusieurs institutions ont pris part à cette activité : des représentants de la Digicel, de la nationale Communication (Natcom) et ceux de l’Access Haïti. Quelques centaines de jeunes, notamment des écoliers, ont participé à la conférence-débat. Celle-ci a été tenue en vue de leur expliquer le mode de fonctionnement des télécommunications. À cela s’ajoute le mode de fonctionnement des réseaux sociaux dans la perspective de leur meilleure utilisation.

Cette activité vise également à apporter des explications aux usagers des services téléphoniques se plaignant de leur mauvaise qualité : pertes d’argent sur leurs téléphones, difficultés à émettre des appels en raison de la défectuosité du signal de l’internet, si l’on en croit le directeur général du Conatel, Jean Marie Altéma.

D’après lui, les consommateurs doivent savoir où rencontrer les opérateurs. À cet effet, les fournisseurs sont tenus de venir en aide aux clients utilisant leurs services. Mise à part cette activité, affirme-t-il, l’organe régulateur a pris un ensemble de décisions comme l’évaluation de la qualité des services offerts par les opérateurs. Sans compter la mise en place d’un service de protection des consommateurs. « Nous allons entreprendre des campagnes de sensibilisation visant à promouvoir ce service auprès des consommateurs. Ce qui leur permettra de porter plainte par-devant le Conatel. Pour ce faire, ils peuvent envoyer un Short message system (SMS) sur le numéro 189 à partir de n’importe quel fournisseur de services. Ils peuvent également lui soumettre leurs doléances », informe M. Altéma.

Ce faisant, le Conatel, comme organe régulateur pourra analyser leurs demandes et les traiter de concert avec les opérateurs. Néanmoins, il faut qu’ils communiquent avec ladite institution afin de lui faciliter la tâche dans le cadre de son rôle d’arbitrage. À ce titre, des formulaires sont déjà disponibles à leur intention. Ils auront à les remplir en renseignant le Conseil sur un service pour lequel ils paient, mais qui ne fonctionne pas. Cette structure les accompagnera dans le cadre de leurs revendications. Ce, afin de favoriser le respect des règles du jeu.

Autre problème signalé par Jean Marie Altéma est le manque d’éducation des consommateurs. À son avis, les fournisseurs se sont contentés de commercialiser leurs produits sans en informer la population. Celle-ci se trouve ainsi dans l’incapacité d’en faire bon usage et l’amène à tirer des conclusions hâtives certaines fois. En guise de conclusion, le numéro un du Conatel veut que les consommateurs soient mieux informés. En outre, il exhorte ceux-ci à faire choix des meilleurs services. Les opérateurs fournissent toutes les informations nécessaires aux consommateurs.

Dans la foulée, le chargé de projet de la Digicel, Pierre Richard Gorin, a salué l’organisation de cette activité. Celle-ci, à son avis, aidera les opérateurs à fournir des informations aux consommateurs en vue d’une meilleure compréhension de leurs différents services. Pour lui, l’idée de la caravane « tèk-tèk » a été favorablement accueillie par les usagers des services des différentes compagnies de téléphonie mobile fonctionnant dans le pays. « Nous avions reçu les demandes d’un nombre important de consommateurs suivant les différents problèmes auxquels ils étaient confrontés avec leurs téléphones portables et ils ont obtenu les solutions espérées ».

Toutefois, M. Gorin a fait remarquer que certains problèmes ne découlent pas du réseau de la compagnie « rouge et blanc ». Parfois, ils peuvent être issus de combinés, de mauvaises opérations effectuées à l’aide des portables ou des produits utilisés. C’est pourquoi nous sommes là pour apprendre aux consommateurs le mode de fonctionnement des produits. Il les invite à dénoncer la qualité des services, tout en les exhortant à acheminer leurs doléances au service à la clientèle de ladite compagnie en composant les numéros suivants : 111/ 3711-3444. Ils peuvent également le faire par le biais de Facebook.

De son côté, l’un des représentants de la Nationale communication (Natcom) ayant requis l’anonymat, croit que cette caravane revêt une grande importance vu que les opérateurs ont droit à des informations. Elle leur permettra d’exposer leurs difficultés en vue d’y remédier.

Par contre, le coordonnateur du service marketing d’Access Haïti, Paul Arthur Jolibois, se félicite du progrès de l’institution qu’il représente. Celle-ci vient de lancer le système 4G à Jacmel. Ce service, affirme-t-il, fonctionnant déjà à Port-au-Prince, va permettre aux utilisateurs de l’internet d’optimaliser leurs recherches. Jacmel. Il s’agit d’une option visant à offrir de meilleurs services aux clients. Désormais, les consommateurs peuvent expérimenter les deux services (3 et 4 G) pour voir la différence existant entre eux. Ensuite, ils pourront tirer la conclusion concernant les fournisseurs qui s’en servent ou non.

La caravane « tèk-tèk » est à sa deuxième édition. Elle se réalise deux fois par an. La première version s’était tenue aux Cayes le 15 août 2016. Et l’autre a eu lieu à Port-au-Prince, la même année. Dans cette veine, le Conatel avait choisi d’organiser la première partie de la deuxième édition à Jacmel, les 17 et 18 février 2017. Des élèves du Centre d’études la Trinité souhaitent que le Conseil continue avec cette initiative en vue de sensibiliser les jeunes à utiliser, à bon escient, les réseaux sociaux.

Lenational

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *