Thursday, September 21, 2017
Home > Actualités > Lavalas invité à s’expliquer

Lavalas invité à s’expliquer

Explications sur les récentes déclarations de l’ex-président Jean Bertrand Aristide lors d’une activité de campagne électorale, « eleksyon lib ou dechoukaj ».

Plusieurs milliers de partisans de Fanmi lavalas avaient accompagné Maryse Narcisse pour répondre à l’invitation du Conseil électoral provisoire (CEP). Ils s’étaient massés devant les séparateurs métalliques érigés par des agents de la Police nationale d’Haïti (PNH).

Rien n’a filtré de cette rencontre entre le CEP et la candidate à la présidence Maryse Narcisse. Une chose est sûre, Fanmi Lavalas en sort renforcé. Et le coordonnateur national à vie de ce parti politique, Jean Bertrand Aristide, en est conscient. « Le dimanche 6 novembre dernier, nous, représentants de la majorité du peuple haïtien, étions fermes. Aujourd’hui nous le sommes encore davantage. Car démocratiquement, nous sommes plus près de la date du 20 novembre 2016 où se tiendront des élections libres, honnêtes et démocratiques. Le rendez-vous est fixé au 7 février 2017. Lavalas, c’est l’Union fait la Force », affirme-t-il.

Dans la même veine, la candidate de l’organisation politique Fanmi Lavalas, Maryse Narcisse a tenu à saluer ses sympathisants. Lesquels la reconnaissent comme leur mère et l’ancien prêtre-président comme leur père. Elle les exhorte à se rendre aux urnes et voter pour le changement de leurs conditions socio-économiques. « Le rendez-vous est fixé au 20 novembre 2016 et le 7 février au palais national », a-t-elle lâché. La plateforme Pitit Dessalines, chauffée à blanc Entre-temps, la plateforme Pitit Dessalines n’entend pas baisser pavillon dans la perspective des prochaines compétitions électorales. Elle vient de publier un nouvel agenda de campagne dans le cadre de sa course au palais national.

Sa caravane s’est dirigée à Cité Soleil, le dimanche 13 novembre 2016. Elle se rendra ensuite dans les départements de l’Artibonite, du Nord-Est.

S’agissant de la clôture de sa campagne, le coordonnateur de la plateforme, Moïse Jean Charles, l’a annoncé en grande pompe. Elle aura lieu dans le Nord, son fief. Sans langue de bois, il a prédit une nouvelle Vertières dans le pays. Compte tenu du fait que la campagne électorale arrivera à terme le 18 novembre prochain, il promet de profiter de l’occasion pour conduire sa barque au Cap-Haïtien. Là, il entend se recueillir devant les monuments historiques des Pères fondateurs de la Nation, notamment Jean-Jacques Dessalines.

 Dans cette optique, l’ancien sénateur lance un vibrant appel à ses sympathisants et partisans. Par cet acte, il invite la population à rompre avec la corruption et à l’ingérence d’autres pays. Il exhorte à voter pour l’amélioration de leurs conditions de vie socio-économiques. Il appelle à la mobilisation politique qui pourra déboucher sur une victoire électorale. (Cette démarche prouvera au monde entier que nous sommes déterminés pour doter le pays d’une autre indépendance qui ne sera ni politique ni physique, mais économique. « La Nation doit subsister », a martelé Moïse Jean Charles.

 PHTK, plus que jamais déterminé

 Le Parti haïtien Tèt Kale (PHTK) se jette à l’eau. Déterminé, son candidat à la présidence, Jovenel Moïse, n’en démord pas. Il s’apprête à mettre les bouchées doubles dans la perspective du 20 novembre prochain. Il s’engage à effectuer une tournée dans le département de l’Ouest, notamment à Pétion-Ville, le samedi 12 novembre 2016. Le parti avait organisé un meeting politique au niveau de Pèlerin 5, à Thomassin 48 et à Kenscoff. Dans la soirée du vendredi, le leader du PHTK a été à Tabarre et à la Croix-des-Missions. Il devait être au Canapé-Vert dans l’aprèsmidi du dimanche 13 novembre 2016.

 Lenational

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *