mercredi, décembre 19, 2018
Home > Actualités > Lancement du projet « Ranfose »

Lancement du projet « Ranfose »

La cérémonie de lancement du projet « Ranfose abitid nitrisyon pou fè ogmante sante » (Ranfose) a eu lieu, le vendredi 21 juillet 2017, à l’hôtel Montana. Ce projet, qui doit durer 4 ans (2017-2021), projette de réduire le taux de la prévalence des personnes souffrant de carence en nutrition dans le pays durant les quatre prochaines années.

À ce lancement officiel, plusieurs personnalités de renom y ont pris part notamment, les représentants de l’Agence américaine pour le développement international (USAID), la ministre de la Santé publique et de la Population, Dr Marie Greta Roy Clément, le chargé d’affaires américain M. Brian Shukan, le président de la commission santé du Sénat, Carl Murat Cantave, le ministre des Affaires sociales et du Travail, M. Roosevelt Bellevue pour ne citer que ceux-là.

La stratégie « Fortification alimentaire » s’est fixée quatre objectifs principaux. Premièrement, augmenter la disponibilité et l’accessibilité des aliments de base enrichis à travers tout le pays. Deuxièmement, sensibiliser la population sur la valeur nutritionnelle et l’importance des aliments fortifiés afin d’en augmenter la consommation en Haïti. Troisièmement, assurer que les producteurs, entreprises de transformation, importateurs, distributeurs et vendeurs créent un approvisionnement continu et sur d’aliments fortifiés pour le marché haïtien. Et enfin, renforcer la capacité du Gouvernement haïtien à adresser les problèmes critiques relatifs à un programme de fortification alimentaire durable et efficace.

Pour matérialiser ce projet « Fortification alimentaire » pense qu’il est nécessaire d’entreprendre, durant ces quatre années, toute une série d’activités ; par exemple : établir une alliance nationale de fortification alimentaire avec les parties prenantes afin de bâtir un consensus et un plaidoyer pour la fortification alimentaire et le renforcement de la capacité technique, appuyer les industries locales et les importateurs tout en facilitant l’expansion des réseaux de distribution afin d’augmenter la disponibilité des produits et leur accessibilité aux consommateurs.

Parallèlement, la responsable du service de nutrition du MSPP, Dr Joseline Marhone-Pierre, a profité de cette cérémonie de lancement de (Ranfose) pour présenter une loi portant sur la fortification des aliments en micronutriments. Cette nouvelle loi contient notamment 5 visas, 7 considérants. Elle prévoit l’utilisation d’un prémix (concentrés d’oligo-éléments, de vitamines et de minéraux) contenant du fer entre autres nutriments.

Après le lancement officiel de la pyramide alimentaire en juin dernier par le MSPP, de concert avec l’Agence américaine pour le développement international (USAID), c’est le tour du projet Ranfose abitid nitrisyon pou fè ogmante sante (Ranfose). Dans son discours de circonstance, la ministre de la Santé publique et de la population, Dr Marie Greta Roy Clément, a déclaré qu’il y a urgence et le temps est maintenant à l’action.

Longtemps inscrit dans la liste rouge des pays en carence en iode, le Dr, Josline Marhone-Pierre pense qu’avec la création de ces deux outils à savoir la pyramide alimentaire haïtienne, créée en juin dernier et la fortification alimentaire, Haïti a de quoi espérer pour les prochaines années.

Lenational

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.