Monday, December 11, 2017
Home > Actualités > La presse espagnole scandalisée par l’arbitrage de Valence-Barça

La presse espagnole scandalisée par l’arbitrage de Valence-Barça

L’énorme polémique en Espagne après Valence-Barcelone, la nouvelle piste en défense de Manchester City ou encore Wenger qui défend Aaron Ramsey, retrouvez dans votre revue de presse Foot Mercato les dernières informations de la presse sportive européenne.

Énorme scandale en Espagne après Valence-Barça

On joue la 29e minute à Mestalla entre Valence et le FC Barcelone. Après une passe en retrait de Jordi Alba, Lionel Messi décoche une frappe plein axe. Neto, le gardien valencian, se troue et relâche le ballon qui franchit la ligne. Mais l’arbitre ne le voit pas et n’accorde pas le but, ce qui provoque la colère des Blaugranas. Une incompréhension relayée ce matin à la une de tous les journaux espagnols. « Même avec ça, ils ne peuvent rien contre le Barça », clame Sport. « Autre scandale », rappelle Mundo Deportivo qui note qu’il y a 10 mois Luis Suarez s’était lui aussi vu refuser un but à Séville face au Bétis alors que le ballon avait franchi la ligne. Même les journaux pro-madrilènes, d’habitude hostiles aux Barcelonais, sont scandalisés par cette erreur. Marca écrit que celle-ci« bénéficie au Real Madrid et à l’Atletico Madrid » qui reviennent alors à huit points du Barça. Dès la fin du match, les joueurs et dirigeants barcelonais ont réclamé la mise en place de l’arbitrage vidéo rapidement. À voir s’ils seront écoutés.

Manchester City a un œil sur Iñigo Martinez

Privé de John Stones et de Vincent Kompany en défense centrale puisque blessés, Manchester City réfléchit a recruter un renfort défensif cet hiver. Et selon le Sun Sport, les Citizens auraient un œil sur le joueur de la Real Sociedad, Iñigo Martinez. Pep Guardiola aimerait beaucoup son profil et aurait demandé à plusieurs reprises de le superviser cette saison. Il pourrait aussi dépanner sur le côté gauche alors que Benjamin Mendy est toujours blessé et ne reviendra qu’au printemps prochain. À voir si Manchester City est disposé à passer à l’attaque dès cet hiver.

Wenger vole au secours de Ramsey

Vainqueurs au bout du temps additionnel à Burnley, les Gunners ont néanmoins vu leur victoire entachée d’une polémique. Même si c’est Alexis Sanchez qui a transformé le penalty victorieux, c’est Aaron Ramsey qui est pointé du doigt ce matin. Le Gallois a obtenu ce fameux penalty après avoir été poussé dans le dos dans la surface de réparation. Une injustice pour les joueurs de Burnley pour qui Ramsey a plongé. Face à ses accusations, son coach Arsène Wenger est monté au front et a défendu son joueur, comme le rapporte The Independent. Pour le technicien français,« le penalty est clair » et Ramsey n’a pas simulé. En instance de départ face à son manque de temps de jeu, le milieu de terrain pourrait sans doute se réjouir de ce soutien.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *