Friday, November 17, 2017
Home > Actualités > « La PNH a adopté un comportement exemplaire », dixit Berlanger

« La PNH a adopté un comportement exemplaire », dixit Berlanger

« 43 personnes arrêtées, six autres agressées physiquement, 7 armes à feu et 2 fusils saisis, 4 véhicules confisqués ». Tel est le bilan partiel des incidents provoqués au cours de la journée électorale du 20 novembre », a fait savoir Gary Desrosiers, porteparole adjoint de la Police nationale d’Haïti. Le président du Conseil électoral provisoire, Léopold Berlanger, pour sa part, a salué des efforts des policiers qui, dit-il, ont adopté un comportement exemplaire pendant le déroulement du scrutin.

La Police nationale d’Haïti semble avoir fait un grand coup pendant la journée électorale du 20 novembre 2016. Au cours de la conférence de presse bilan donnée en début de soirée, le porte-parole adjoint de la PNH, Gary Desrosiers, a fait savoir que l’institution policière a relevé certains incidents malheureux. Contrairement au bilan présenté à la mi-journée, 43 personnes ont été arrêtées puis transférées à la Justice pour les suites nécessaires. Par ailleurs, six personnes ont été agressées physiquement pendant la journée du déroulement du scrutin.

La Police nationale a également procédé à la saisie de 7 armes à feu, dont 2 fusils. 4 véhicules ont été confisqués. Trois centres de vote ont essuyé des jets de pierres, 2 cas de fraude et un cas de trouble ont été enregistrés. Selon Gary Desrosiers, plusieurs mandats ont été émis à l’endroit de plusieurs individus. Il a par ailleurs ajouté que, pour la réussite de cette journée électorale, un protocole a été signé entre la Police nationale d’Haïti, la UNPOL et la mission des Nations Unies pour la stabilisation d’Haïti MINUSTAH. Aussi n’a-t-il pas manqué de saluer la collaboration de ces entités impliquées dans le processus.

« Une synergie a été développée. Le commandement en chef de la PNH salue le courage et le dévouement de tous les policiers ayant grandement contribué à la réussite de la journée électorale. C’est toute une équipe qui a durement travaillé. Il ne faut pas oublier l’implication de tous les commissaires présents au niveau des différents postes et dans toutes les directions départementales », at- il fait savoir tout en promettant le bilan défini des incidents, mercredi prochain.

 Gary Desrosiers a également rappelé que la Police nationale est le dernier de tous les acteurs au cours du déroulement du scrutin à rester sur le terrain. Il a précisé que les policiers ont été instruits pour accompagner les membres des bureaux de vote transportant tous les matériels. Lesquels doivent être acheminés au CEP.

 Le président du conseil électoral provisoire en s’accordant un satisfecit pour la journée électorale, a félicité les agents de la Police nationale d’Haïti qui, dit-il, a adopté un comportement exemplaire en assurant la sécurité des électeurs qui ont fait le déplacement en la circonstance, mais aussi les différents centres de vote sur tout le territoire national.

Il faut préciser que tôt dans la matinée, devant les différents centres de vote, dans presque tous les départements, au moins trois policiers ont monté la garde, surveillant les moindres faits et gestes jugés suspects. Dans les files d’attente, la PNH a rempli sa fonction de maintien d’ordre. Les agents de sécurité électorale, très rigides sur les principes ont obligé les votants à adopter un comportement responsable et citoyen. Ils leur ont exigé de mettre leur chemise à l’intérieur de leur pantalon, question de s’assurer que personne n’investisse les centres avec des armes à feu ou des armes blanches.

Le vice-président du CEP, Me Carlos Hercule, pour sa part, a fait l’éloge des agents de la PNH dans le département de l’Artibonite qui se sont mobilisé pour sécuriser le processus.

Lenational

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *