lundi, décembre 10, 2018
Home > Actualités > La Dinepa présente les programmes Port-au-Prince II et III

La Dinepa présente les programmes Port-au-Prince II et III

La Direction nationale d’eau potable et de l’assainissement (Dinepa) a dressé, le mardi 9 janvier 2018, un bilan des travaux réalisés pour l’année 2017. Elle profite de l’occasion pour présenter à la presse et au grand public les programmes baptisés Port-au-Prince II et III. Ces programmes permettront, selon les responsables, d’augmenter la production et surtout l’embranchement de nouveaux clients dans l’aire métropolitaine.

La Direction nationale d’eau potable et de l’assainissement (Dinepa) a réalisé, le mardi 9 janvier 2018, sa première conférence de presse pour cette nouvelle année. Cette rencontre avec les membres de la presse a permis au directeur général de la Dinepa, Guito Édouard, et son équipe, de dresser un bilan des travaux de réhabilitation qui sont en cours d’exécution dans les différentes zones de la région métropolitaine et du même coup présenter le programme « Futur de Port-au- Prince » à travers un nouveau projet «Port-au-Prince III ». S’ajoute à cela, la réhabilitation de plusieurs réseaux dans la zone métropolitaine, l’extension des réseaux d’eau potable destinés à l’alimenter la région, et la construction de nouveaux réservoirs.

Les programmes Port-au-Prince II et III ont, entre autres, pour objectif: le renforcement de la production actuelle par l’exploitation des forages, l’augmentation de pompage de la source Mariani vers le réservoir existant, la réhabilitation des réseaux datés de 40 ans et plus dans le but non seulement d’augmenter la quantité et la qualité d’eau potable dans la région, mais aussi de faire de nouveau branchement afin d’augmenter les clients. Ces projets, comme bien d’autres, ont trouvé le financement de la Banque interaméricaine de développement (BID), et de la Coopération espagnole à en croire le DG de la Dinepa. Le coût de ces deux programmes (Port-au-Prince II et III) s’élève, selon les propos du DG, à environ 58 millions de dollars.

Port-au-Prince a besoin, d’après Guito Édouard, d’une quantité de 330 m3 d’eau par jour. Pour l’instant, la Dinepa ne produit qu’une petite quantité d’eau potable. Cela signifie que la Dinepa doit travailler d’avantage pour produire beaucoup plus a déclaré le DG Guito Édouard, soulignant que, les programmes Port-au-Prince II et III vont augmenter le nombre de mètres cubes d’eau jour que fournit la Dinepa dans la région métropolitaine. Toutefois, dit-il, il y aura toujours un déficit. Selon le directeur général, à la fin des travaux prioritaires de renforcement de la production d’eau, la Dinepa sera en mesure de produire entre 103 et 120 m3 par jour, en fonction de la variation saisonnière. Il annonce aussi que d’ici le début du deuxième semestre de 2018, la Dinepa produira trente-deux mètres cubes en plus par jour. Du coup, précise-t-il, le nombre d’heures de service sera augmenté.

À noter que, les travaux prévus dans le cadre de Port-au-Prince III consistent au renforcement, à l’extension et à la densification du réseau de distribution de la ville de Port-au-Prince vers les zones de Miariani, Carrefour, Gerald Bataille, Vivy Micthel et Chardonniere. Et une nette augmentation du nombre de branchements 50 900 à 100 500 avec 24 compteurs.

Rappelons que, la Direction nationale d’eau potable et de l’assainissement (Dinepa) compte à l’heure actuelle dans sa liste environ 50 900 clients actifs. La capacité de production d’eau potable de la région métropolitaine de Port-au-Prince est estimée à 130 m3/jour (sources 70 000 m3/jour et forages 60 000 m3/ jour) alors que, d’après le directeur de l’Orepa-Ouest, l’ingénieur M. Raphael Hosty, le besoin est évalué actuellement a environ 300 000 m3/ jour en moyenne et à 360 000 m3/ jour à l’échéance de 2025. Il faut souligner que, l’année dernière, la Dinepa a reçu une enveloppe de 508 millions de gourdes.

Lenational

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.