Tuesday, January 23, 2018
Home > Actualités > La diaspora mobilisée en faveur de la prolongation du programme du TPS

La diaspora mobilisée en faveur de la prolongation du programme du TPS

La diaspora haïtienne se mobilise en faveur de la prolongation du Statut de protection temporaire (TPS) des migrantes et migrants haïtiens aux États-Unis d’Amérique. Des élus de la Floride tentent de faire pression sur l’administration américaine alors qu’une vingtaine de sénateurs démocrates a adressé une lettre pour demander le maintien du statut de protection temporaire.

Vingt à trente mille enfants de nationalité américaine, d’origine haïtienne, bénéficient du statut de TPS, depuis 2011, ce qui représente un défi pour l’administration de Donald Trump, a rappelé l’expert en gouvernance démocratique, Stanley Lucas qui intervenait dans la presse ce jeudi 9 novembre 2017.

Le dossier des 58 000 Haïtiens bénéficiant du TPS aux États- Unis était aussi au centre des discussions, aux dires de Gary Bodeau, soulignant que les autorités haïtiennes se lancent dans le lobbying afin d’obtenir une prolongation de ce statut provisoire qui arrivera à terme en janvier 2018.

Les autorités haïtiennes ont déjà essayé de convaincre le président Donald Trump de la nécessité de prolonger pour une période de 18 mois le TPS des Haïtiens, comme l’Éxécutif l’a déjà souhaité dans une lettre de l’ambassadeur Paul Altidor.

Et si toutes ces démarches n’arrivent pas à convaincre Donald Trump de la nécessité d’octroyer ces 18 mois supplémentaires aux 58 000 Haïtiens bénéficiant du TPS, une déportation massive de ces Haïtiens serait « un acte de déstabilisation pour Haïti » qui cherche à se relever « d’une situation où tout est urgent ».

Les Haïtiens vivant aux États-Unis sous TPS n’ont plus besoin d’être protégés contre la déportation selon les propos du secrétaire d’État Rex Tillerson dans une lettre à la secrétaire par intérim du département de la sécurité intérieure Helene Douke, selon le Washington Post.

Cette position qui fait planer le spectre d’une déportation massive si elle est suivie, concerne les quelque 300,000 individus de l’Amérique centrale et d’Haïti vivant sous le TPS, certains pendant près de 20 ans.

Pour le reste, le département de la sécurité intérieure des États-Unis a jusqu’à lundi prochain pour annoncer ses plans pour les 60.000 Haïtiens, 57.000 Honduriens et 2.500 Nicaraguayens dont les protections de TPS expireront en janvier.

Le Congrès des USA a créé le statut de protection temporaire (TPS) en 1990 pour protéger les ressortissants étrangers contre un retour dangereux dans leur pays en raison de l’instabilité et/ou des conditions précaires causées par des catastrophes naturelles ou des conflits armés.

Lenational

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *