Home > Actualités > Jovenel Moïse et le CSPJ font enfin la paix

Jovenel Moïse et le CSPJ font enfin la paix

Jovenel Moïse semble redorer son blason vis-à-vis du pouvoir judiciaire. Après avoir tenu des propos peu élogieux à l’endroit de ce pouvoir qui serait miné par la corruption, le président de la République a pu finalement s’entretenir avec les membres du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire ce mercredi 31 janvier 2018. Cette rencontre a permis aux deux parties de passer en revue les problèmes majeurs du pouvoir judiciaire et, du même coup, de dégager des pistes de solutions.

Après ses dernières déclarations qui ont suscité la colère des membres du CSPJ, c’est un Jovenel Moïse réconciliateur qui a reçu les membres du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire. Cette rencontre, selon une note de la présidence, a été placée dans un contexte de recherche d’harmonie entre les pouvoirs de l’État. Le président de la République dit vouloir adopter de bonnes mesures en vue de renforcer et redresser le pouvoir judiciaire. « Aucun développement n’est possible sans un système judiciaire fort et accessible à tout un chacun », a déclaré le chef de l’État, estimant nécessaire que les pouvoirs de l’État puissent discuter sur le rôle de la justice dans la lutte contre l’impunité, la détention préventive prolongée et autres.

Jovenel Moïse dit croire également important de s’associer au pouvoir judiciaire dans le cadre de la lutte qu’il dit vouloir mener contre la corruption. Car, dit-il, la corruption est une entrave au développement du pays. Pour parvenir à ce combat, Jovenel Moïse a plaidé en faveur d’une harmonie entre les pouvoirs exécutif et judiciaire afin de permettre à l’État de mieux résoudre les problèmes auxquels fait face le pays. « Cette rencontre est un message d’unité que ces deux pouvoirs de l’État ont envoyé à la population », a précisé Jovenel Moïse au terme des échanges.

De son côté, le président du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, Me Jules Cantave, dit accueillir chaleureusement cette initiative du chef de l’État de mettre autour d’une même table les responsables des pouvoirs de l’État dans l’objectif de trouver des solutions aux grands maux qui rongent la nation. Il dit croire aussi que cette démarche du président de la République de rencontrer les autres pouvoirs permet d’augurer un meilleur avenir pour le pays.

Cette rencontre est un bon signe lancé par le président de la République après avoir tenu des propos jugés offensants à l’égard des juges du système judiciaire. Jovenel Moïse lors de son premier voyage en Europe en décembre dernier avait déclaré devant la communauté haïtienne de France qu’il avait été contraint de renouveler le mandat d’une cinquantaine de magistrats suspectés de corruption. En réaction, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, choqué par les déclarations du président de la République, avait tout simplement décliné une invitation du chef d’État. Mais la rencontre a pu finalement se tenir, ce mercredi, en présence des membres du CSPJ ainsi que des conseillers spéciaux du chef de l’État.

Lenational

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *