Monday, September 25, 2017
Home > Actualités > Jovenel Moïse a prêché l’unité à l’Arcahaie

Jovenel Moïse a prêché l’unité à l’Arcahaie

Comme le veut la tradition, le chef de l’État haïtien, Jovenel Moise, s’était rendu à l’Arcahaie, le 18 mai dernier, pour la cérémonie officielle de la fête du drapeau et de l’Université en Haïti. L’Unité est, selon le président, la voie que doivent prendre tous les Haïtiens si vraiment on souhaite affronter les difficultés du pays et relever les défis de l’heure dans une perspective de progrès et de développement durable.

Le président de la République qui, lors de cette cérémonie officielle, a plaidé pour que des efforts soient déployés en vue de combattre les phénomènes de l’exclusion, de la misère et de l’injustice, a fait savoir que l’unité entre les fils d’Haïti est une condition sine qua non au relèvement des grands défis auxquels la nation est confrontée. « Beaucoup sont les défis qui sont sur notre route, sur la route de l’État haïtien. Nous sommes à un carrefour qui nous demande de faire des changements pacifiques sans casse-tête », a indiqué le président qui a également insisté sur la nécessité de créer un État de droit fort qui défend les intérêts supérieurs de la nation.

Pour une autre fois, le président Jovenel Moise a fait part de sa détermination à lancer les États généraux sectoriels de la nation. L’idée est, selon le chef de l’État, de concerter avec les autres groupes de la société civile afin de faire ressortir toutes les stratégies nationales de développement. « On a intérêt, affirme le chef de l’État, à définir ensemble les nouvelles directives à donner au pays pour les années à venir. » Aussi, invitet- il déjà la population à penser aux cadres et aux dirigeants qui seront à la tête du pays durant les 25 prochaines années, notamment dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’environnement, de l’énergie et de la justice. Car, le président persiste et signe : « seules les politiques pensées sur le long terme et au-delà de toutes partisaneries permettront à Haïti de s’engager sur la voie du développement durable ».

Depuis son arrivée au pouvoir, le président ne cesse de faire des promesses. Ce 18 mai, à l’Arcahaie, il a, de nouveau, promis au peuple haïtien que ses actions à la tête de l’État vont jeter les bases solides d’une Haïti démocratique, moderne, socialement juste et solidaire. Ce 18 mai était aussi l’occasion de célébrer la fête de l’Université. Ainsi, le recteur de la plus prestigieuse institution universitaire du pays, Fritz Deshommes, a profité de l’occasion pour délivrer un message de réconciliation, d’union, d’égalité et de stabilité qui peut pousser les jeunes universitaires à la réflexion compte tenu des nombreux questionnements qu’il soulève.

Le recteur s’est même interrogé sur l’opportunité de cette fête en prenant en compte la dure réalité de l’Université d’État d’Haïti (UEH), marquée par la précarité et la lutte permanente pour la survie. Par conséquent, le recteur invite à un réveil, une réforme, un véritable sursaut qui, selon lui, devrait permettre d’amorcer le nécessaire virage, l’indispensable déblocage du pays, de l’État, de la société et de l’Université.

Lenational

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *