lundi, décembre 10, 2018
Home > Actualités > Joseph Lambert, nouveau président du Sénat de la République

Joseph Lambert, nouveau président du Sénat de la République

Un nouveau bureau tient les rênes du Sénat de la République. Au terme d’une élection tenue le mardi 9 janvier, le sénateur du Sud-Est Joseph Lambert est élu président du Grand-Corps. Les autres postes sont occupés respectivement par Pierre François Sildor, vice-président, Dieupie Cherubin, premier secrétaire, Willot Joseph, deuxième secrétaire et Onondieu Louis, questeur.

C’est sans surprise que Joseph Lambert, surnommé l’animal politique, a été élu comme le nouveau président du Sénat de la République. Il a obtenu la majorité des voix des pères conscrits présents lors de cette séance tenue le mardi 9 janvier 2018 au Parlement, au Bicentenaire de Port-au-Prince. Suite à un large consensus, le sénateur du Sud-Est s’était présenté comme candidat unique à ce scrutin où il a engrangé un total de 28 voix pour, soit une abstention et aucune voix contre. Ce faisant, il succède à ce poste son collègue du département de l’Artibonite, Youri Latortue. Ce dernier a été comme lui conseiller de l’ancien président Michel Joseph Martelly tout au long de son mandat de cinq ans.

Pour arriver à cette élection, le bureau d’âge a été constitué de Wilfrid Gélin, de Jean Marie Junior Salomon et d’Antonio Chéramy. Le poste de la vice-présidence du grand corps est tombé dans l’escarcelle de Pierre François Sildor se présentant lui aussi comme candidat unique. Il a recueilli 26 voix pour, trois abstentions et zéro contre. Pour ce qui est de la place de premier secrétaire, c’est le sénateur du Sud-Est, Dieupie Chérubin qui a remporté la palme aux dépens de sa concurrente du Nord, Dieudonne Numa Étienne.

Willot Joseph a gardé sa place comme deuxième secrétaire. Il faut le souligner, il est le seul de l’ancien bureau dirigé par Youri Latortue à être reconduit. Pour ce qui concerne la questure, elle a été remportée par le sénateur Onondieu Louis sans coup férir.

Conformément à la Constitution, rappelons-le, la première session ordinaire de l’année législative au Parlement a été ouverte le deuxième lundi du mois de janvier 2018. Elle a marqué la fin des mandats des présidents des deux branches du Parlement. En ce sens, le Sénat de la République a emboité le pas et devance la Chambre des députés qui ne doit pas tarder à élire, elle aussi, son nouveau président.

Lenational

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.