Actualités Politique RFM

Haïti/journée internationale contre la violence faite aux femmes OPC : pour combattre la violence faite aux femmes

« Ne laissez personne de côté. Mettre fin à la violence à l’égard des femmes » est le thème retenu par l’OPC (office de la Protection du citoyen) ce vendredi  24 novembre 2017, en prélude à la commémoration de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Une cérémonie a eu lieu dans les locaux de l’institution en vue de faire des débats sur la question, et de présenter la situation à laquelle les femmes sont exposées au sein de la société patriarcale.

Plusieurs personnalités ont pris part à cette conférence : Mme Angela Calixte chef de service de Protection des femmes et des enfants, M. Jude Jean-Pierre directeur, Mr Fritz Jean  protecteur adjoint, Mme Cherly Berger  responsable de communication, M. Étienne Macajoux, des associations de femmes, des étudiants, pour ne citer que ceux- là.

Mme Angela Calixte, la chef de service de Protection des femmes et des enfants, a indiqué que beaucoup de femmes qui sont victimes de violences que ce soit sexuelles, physiques, et psychologiques. « Le plus souvent, elles ont un sentiment de culpabilité et se sentent rejetées par la société. Beaucoup d’entre elles veulent se détruire par l’alcool, la drogue et autres stupéfiants. En ce sens, l’OPC accompagne ces gens tout en mettant en place des stratégies, prendre en considération les doléances des victimes, les faisant voir des spécialistes surtout des psychologues, et même les accompagner certaines fois au parquet », a- t-elle expliqué.

Pour sa part, le directeur Jude Jean-Pierre a souligné que l’OPC  accorde une attention particulière aux plaintes déposées par les individus les plus vulnérables. « Étant une institution indépendante, l’intervention en faveur de tout individu ou groupe d’individus se fait sans aucuns frais, quelle que soit sa juridiction », a-t-il précisé.

Dans la foulée, le protecteur adjoint M. Fritz Jean, bien avant de commencer son discours, a réclamé une minute de recueillement à la mémoire des femmes qui sont parties pour l’au- delà surtout dans le tremblement de terre du 12 janvier 2010, qui ont combattu dans la lutte des femmes au sein du pays. Il avance pour dire que l’OPC travaille de concert avec d’autres instances concernées et s’engage dans cette bataille, tout en encourageant les femmes à intégrer la société en prenant des initiatives.

Notons que l’office de la Protection du citoyen est créé selon l’article 207 de la constitution de 1987. C’est une institution nationale indépendante de protection et promotion des droits.   Le nouveau protecteur, M. Renan Hédouville, est élu pour 7 ans avec un mandat non renouvelable.

Lenational

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *