Monday, September 25, 2017
Home > Actualités > Évasion à la prison civile des Gonaïves!

Évasion à la prison civile des Gonaïves!

Sept (7) prisonniers se sont évadés de la prison civile des Gonaïves, située sur la place d’armes. L’incident s’est produit durant la nuit du lundi 19 au mardi 20 décembre, a appris Le National. Peu après l’évasion, les forces de l’ordre ont récupéré l’un des évadés, selon une source judiciaire.

Environ deux mois après une tentative d’évasion au principal centre carcéral de la cité de l’indépendance, les détenus ont finalement réussi le coup. Sept (7) d’entre eux sont arrivés à s’échapper de la prison civile. D’après les informations, ces derniers ont utilisé une scie à métaux pour réussir leur évasion. Après avoir scié une fenêtre placée à l’arrière du bâtiment, les prisonniers ont rapidement pris la fuite, a-t-on appris.

Le commissaire du gouvernement des Gonaïves, Me Maryse Jonas, a confirmé la nouvelle. Pour elle, cela n’a rien d’étonnant, toutes les conditions sont réunies, dit-elle, pour toujours assister à des scènes d’évasion au centre carcéral de la ville. « Dès mon arrivée dans la juridiction, je l’ai dit et répété, la Cité de l’indépendance a besoin urgemment d’une prison répondant aux normes internationales ».

Me Maryse Jonas a par ailleurs annoncé des mesures palliatives en ce qui a trait à la sécurité de la prison. Cependant, elle a souligné que le problème de la prison civile au niveau de la juridiction est très grave. En plus du bâtiment non approprié, les agents de la police assurant la gestion de la prison n’ont aucune formation en la matière, a déploré le commissaire.

Par ailleurs, le chef du parquet a promis de continuer avec la plaidoirie auprès des instances concernées sur la nécessité de doter Gonaïves d’une prison qui répond aux normes.

Contacté par le journal, le porteparole régional de la police dans l’Artibonite, Jean Mary Rochenel, a fait savoir clairement qu’il n’est pas autorisé à prendre la parole. Rappelons que les autorités policières ont affiché ce même comportement lors de la dernière tentative d’évasion à la prison. Beaucoup d’observateurs questionnent l’attitude des autorités policières dans le département.

Plusieurs citoyens ne cachent pas leur inquiétude face à cette situation. C’est inacceptable, selon eux, que ces genres de choses arrivent à répétition dans notre société. Et c’est la population qui en paye les frais, ajoutent-ils. Ces citoyens exigent de la Police nationale d’Haïti de prendre toutes les dispositions nécessaires afin de rattraper les évadés, qui représentent un danger majeur pour la population.

Plus de deux cents (200) personnes sont incarcérées à la prison civile des Gonaïves, non loin du commissariat Toussaint Louverture. Il convient de rappeler que le bâtiment logeant ce centre carcéral n’a pas été construit à cette fin.

Lenational

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *