Entre tension et protestation

Vive tension dans la soirée du vendredi 3 au samedi 4 février dans le Plateau central, particulièrement dans la commune de Mirebalais, après la publication des résultats préliminaires du deuxième tour des législatives partielles. Parallèlement, dans le Sud, l’ancien sénateur et candidat au Sénat, Fritz Carlos Lebon dénonce la nationalité canadienne de son rival, Pierre François Sildor, donné vainqueur des dernières compétitions.

Comme annoncé, le Conseil électoral provisoire (CEP) a publié les résultats préliminaires du second tour des élections du tiers du Sénat du dimanche 29 janvier 2017. Comme d’habitude, ils ne sont pas accueillis sans incident. Des gens ayant fréquenté la route de Mirebelais, vendredi à samedi, ont eu de sérieuses tracasseries face à des individus armés de bâton, de couteaux, d’armes à feu contestant la victoire de Rony Célestin face à Abel Descollines. Les protestataires ont dressé des barricades et attaqué des autobus assurant le trajet Port-au- Prince/Plateau central. Ils auraient même incendié un minibus.

Dans le Sud, Pierre François Sildor est donné vainqueur de ces législatives partielles. Son rival, l’ancien sénateur Fritz Carlos Lebon, dans une correspondance au Conseil électoral provisoire, dénonce la nationalité canadienne de M. Sildor et l’accuse d’avoir fourni de fausses déclarations au CEP au moment de son inscription.

Le Conseil électoral provisoire devait auditionner, le vendredi 3 février, Fritz Carlos Lebon et Pierre François Sildor autour de cette dénonciation.

PHTK, principal vainqueur

La publication de ces résultats confirme également la dominance du Parti haïtien Tèt Kale (PHTK) au Parlement. Les députés, candidats pour le poste de sénateur, Rony Célestin du PHTK et Abel Descollines de la KID sont au coude à coude. Le premier est arrivé en première position en engrangeant 52 710 votes, soit 49.59 %. Tandis que son collègue à la 50e Législature en a obtenu 52 613, soit 49.50 %. Un écart de 97 voix les sépare.

Dans le Nord, le candidat du PHTK, Jean Marie Ralph Féthière a recueilli 77 217 votes, soit 56.34 %. Son adversaire de la Plateforme Pitit Dessalines, Théodore Saintilus n’en a obtenu que 56 899, 41.52. Le match semble être fini pour celui-ci. La situation n’est pas différente dans le département du Nord-Ouest, Kedlaire Augustin du PHTK a engrangé 51 449 voix, soit 65.50 %. Et son rival n’en a recueilli que 25 352, soit 32.28 %. Le train n’a pas stoppé dans le Sud. Pierre François Sildor a recueilli 72 219 votes, soit 57.77 %. Tandis que son adversaire de fanmi Lavalas, Fritz Carlos Lebon n’en a engrangé que 51 325, soit 40.66 %.

L’Ouest a défié PHTK

Par contre, la conquête du PHTK a échoué au niveau du département de l’Ouest. Cette structure n’a aucun représentant au Sénat de la République dans cette zone géographique. Le candidat Pierre Paul Patrice Dumont du Rassemblement des patriotes haïtiens (RPH) a surclassé son adversaire, Fednel Monchéry qui était en pôle position lors du premier tour de ces scrutins. Celui-là a recueilli 149 918 votes, soit 57.40 %, alors que celui-ci n’en a obtenu que 104 825, soit 40.13 %. Vraisemblablement, le match est là aussi terminé. À ce titre, le vaincu aurait déjà félicité son rival pour sa victoire.

La surprise est grande dans le département des Nippes. Le candidat de Bouclier, Denis Cadeau arrive en première place avec 38 391 voix, soit 59.45 %. Son adversaire de Fanmi Lavalas, Louberson Vilson, semble mordre la poussière en recueillant 25 471 votes, soit 39.44 %. Un écart de 12 920 voix sépare les deux candidats en course pour un siège au Sénat. Le suspense continue. Ils vont devoir attendre le temps des contestations pour connaître véritablement leur sort.

À la Grand’Anse, le candidat du Consortium, Jean Rigaud Bélizaire est en passe de défier le baobab de l’Organisation du peuple en lutte (OPL), Riché Andris. Celui-là a obtenu 43 128 voix, soit 52.83 %, alors que celui-ci en a recueilli 37 493, soit 45.92 %. Pourtant, dans le département de l’Artibonite, Gracia Delva, « Ayiti an aksyon (AAA) » arrive en pôle position dans le duel l’opposant à son rival Marc Antoine Aldorphe de Bouclier. Le premier a totalisé 87 959 voix, soit 53.85 %, alors que le second en a obtenu 70 354, soit 43.70 %.

Après les départements du Sud- Est et du Nord-Est, les huit (8) départements susmentionnés ne vont pas tarder pas à avoir leurs représentants au Grand Corps. Toutefois, ils vont devoir attendre l’aboutissement de la phase contentieuse. Les candidats récalcitrants ont tenu à déposer leurs documents de contestation. Ils ont un délai de soixante-douze (72) heures après l’affichage des résultats.

Ces joutes électorales consistaient également en l’élection d’un député pour la commune de Roseaux dans le département de la Grand’Anse. Ronald Toussaint de l’Inite patriyotik a recueilli 2 519 voix, soit 50.31 %, devançant son adversaire, David Nicolas Clérié qui a obtenu 2 476, soit 49.45 %. Il n’est que d’attendre les résultats des contestations.

Lenational

Catégories : Actualités,Election 2016,RFM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera jamais p ubliée.

Seo wordpress plugin by www.seowizard.org.