Friday, November 17, 2017
Home > Actualités > Entre abandon et empressement

Entre abandon et empressement

Pour la sixième journée de vérification électorale tenue le lundi 26 décembre au CTV, 126 procès-verbaux devsaient être examinés. Le processus se poursuit une fois de plus sans la présence des parties contestataires. Le tribunal électoral, dans la foulée, met les bouchées doubles pour respecter l’échéance du 29 décembre, fixée pour la publication des résultats définitifs de la présidentielle.

Lundi 26 décembre 2016. Encore une journée de vérification électorale sans l’observation des parties contestataires qui ont quasiment abandonné le processus depuis le samedi 24 décembre. En revanche, les mandataires du PHTK et les observateurs nationaux ont répondu à l’appel lors de l’ouverture de cette séance prévue à 1h de l’aprèsmidi, mais qui finalement s’est tenue vers 4 heures. Les juges électoraux et membres du tribunal ont pris le contrôle de la situation. Ils sont les seuls habilités, contrairement aux deux premières journées de travail, à procéder à l’examen visuel des 126 procès-verbaux choisis au hasard au niveau des départements du Centre et de la Grand’Anse ainsi que d’autres matériels électoraux y relatifs.

Le nombre de PV choisi dans une commune est fonction, selon la présidente du BCEN, Josette Dorcelly, de sa population. À titre d’exemple, sur les cinquante-quatre PV pris au hasard dans la Grand’Anse, la commune de Jérémie, chef-lieu du département, en compte quinze alors que trois seulement sont tirés au sort pour celle de Moron. Même cas de figure dans le Centre où les communes de Hinche et de Savanette totalisent respectivement seize et quatre procès-verbaux sur les quatre-vingt-dix retenus pour ce département.

Pour chaque procès-verbal tiré, a constaté l’équipe de Le National présent au CTV, un membre du tribunal donne lecture des données qui y figurent avant de le transmettre aux juges électoraux et autres membres. Ces derniers, seuls maitres à bord, procèdent, avec célérité, à l’examen visuel du PV en s’appuyant, notamment sur la liste d’émargement d’où sont inscrites les informations pertinentes relatives à l’identité des votants comme le Numéro d’identification nationale (NIN). Dans cette dynamique, près de cinq minutes, en général, suffisent pour examiner un procès-verbal dont le tribunal n’a relevé, à priori, aucune mention après examen.

Les avis divergent sur la méthodologie et la qualité du travail effectuées par le BCEN. Pour la militante du Réseau national de défense des droits humains (RNDDH), Marie Yolène Giles, le contrôle de conformité des PV via les listes d’émargement, feuilles de comptage entre autres, fait défaut dans le processus de vérification au profit de l’empressement du tribunal. Elle cite en exemple le procès-verbal numéroté PR-84461 dans lequel le numéro d’identification national du votant vérifié sur la liste d’émargement était incorrect. Les membres du tribunal, a-t-elle déploré, se sont abstenus à l’examen de deux NIN au maximum sur cette liste alors qu’il y avait matière, selon elle, d’investiguer sur plusieurs autres.

Quittant la séance vers 6 heures du soir, elle dit ne pas vouloir cautionner ce qui se passe au Centre de tabulation des votes ( CTV) qu’elle a qualifié « d’école des fans ». Par contre, le représentant du PHTK, l’ex-sénateur Rudy Heriveaux, estime que les membres du BCEN effectuent un travail remarquable, empreint de professionnalisme. Ce, en dépit du fait que, selon lui, on a imposé au pays une corvée à travers ce processus de vérification. Toutefois, reste-t-il convaincu, peu importe, le temps que nécessitera cette vérification, les résultats de la présidentielle qui donnent le candidat du PHTK, Jovenel Moïse, gagnant au premier tour avec 55.67% des voix, ne changeront pas.

Entre abandons des parties contestataires et le malaise de certains observateurs, le processus de vérification suit son cours. Le BCEN avance à pas de géant vers l’examen des plus de trois cents procès-verbaux restants des 1 564 avant la date du jeudi 29 décembre prévue pour la publication des résultats définitifs de la présidentielle.

Lenational

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *