lundi, août 19, 2019
Home > Actualités > Djakout #1 se refait une santé

Djakout #1 se refait une santé

 

Les fans de Djakout #1 se paniquaient beaucoup il y’a quelques semaines où le torchon brûlait entre le lead vocal de cette formation musicale , Auguste Duvergé qui a pour nom de scène Pouchon et le tambourineur Hervé Anthenor dit Shabba. Le doute est dissipé après une réconciliation tant attendue par ces deux protagonistes qui sont deux figures de proue au sein du groupe.

Ce dimanche 26 Mai 2019, la bande à Pouchon était à Metropolis de Carrefour. Malgré l’étroitesse du club et la menace de Mme Pluie, les fans ont quand même fait le déplacement.

Un bal qui allait véritablement démarrer vers les 11h PM devant un public peu nombreux mais motivé.
Bizarrement, sous la demande de Rolls Lainé, dit Roro le groupe a commencé sa soirée avec une chanson d’anniversaire pour souhaiter bonne fête à toutes les mamans. Certains dans la foule se demandaient si toutes les mamans dans la salle sont toutes nées un 26 Mai ? c’était pour rigoler.
La curiosité du public carrefourois se faisait remarquer car certains fans voulaient voir de leurs propres yeux la réconciliation entre Pouchon et Shabba qui avaient donné une image gênante lors d’un bal à Esquina Latina.

Les vidéos en circulation sur les réseaux sociaux n’étaient pas suffisantes pour convaincre les fans de Carrefour. L’harmonie qui régnait entre les différents musiciens était plus qu’évidente.

L’ancien Maire de la commune de Carrefour et également musicien de carrière, M. Yvon Gerome était aussi de la partie. Quand il n’est pas au micro pour épauler la chorale, il est invité par Roro et Pouchon pour faire son show à la batterie.
Le public s’amusait avec enthousiasme et les musiciens étaient tellement heureux au point qu’ils ne voulaient pas mettre fin à la fête. Etzer Charlemagne dit Ti Pouch, originaire de la ville de Carrefour a lui aussi bénéficié un long applaudissement du public. Non seulement il n’a jamais nié son origine, mais le keyboardiste fait toujours la promotion de sa ville de coeur selon les dires de Jacques Hans Villefort lors de son intervention pendant l’intermède.

Le groupe a bien délivré. les anciens succès comme les hits figurant sur le dernier opus du groupe ont eu beaucoup de réaction du côté du public.

Il a fallu cette froideur entre Pouchon et Shabba pour évaluer l’admiration et l’attachement du public à cette formation musicale passant de Djakout Mizik à Djakout #1, une aventure de deux (2) decenies.

Dans les coulisses, Shabba annonce à Adduction Média qu’il travaille sur une chanson avec l’équipe de Djakout qui sera en rotation sous peu.

Me Richarson Bigot, Av.
richardsonwiltesbigot@gmail.com

www.adductionmedia.com