Actualités Culture RFM

Djakout #1 repart à l’offensive !

 

Reléguée au second rang, en fonction de la réalité du marché musical haïtien pendant les cinq (5) dernières années, la formation Djakout #1 parvient à refaire surface. Reconnu à l’unanimité comme étant un ténor digne de son nom, le groupe Djakout #1 a connu un léger decrescendo, en raison de son manque de productivité et d’autres soucis internes du groupe.

Après le large succès qu’a connu le groupe avec l’album #LodNanDezod, le chanteur Steve Khé a été le principal artisan de cet opus. Le divorce consommé entre Steve et Djakout a joué pleinement en défaveur du groupe dénommé  »Djaz Peyi a ». Ayant voulu combler ce vide, les dirigeants ont fait appel à l’ancien remplaçant d’Alan CAVE, Paul BORNO dit Polo, après qu’il a tourné le dos au groupe ZIN.

Pour ne pas paraître trop inexistant sur le marché, Djakout #1 a bel et bien mis en rotation la chanson #Peche, qui était presque sur toutes les lèvres des mélomanes. Libre de tout contrat depuis son divorce avec Djakout, Steve Khé a trouvé une entente avec la bande à Auguste DUVERGÉ et a rebroussé chemin, en prélude de la sortie de l’album #NouPapDomiDeyò. Trois (3) chansons sur l’album ont été dévoilées à la fin du mois d’octobre pour tester l’appréciation public. Et depuis, le sourire de Djakout revient comme si les musiciens venaient d’apprendre qu’ils ont gagné le Lotto.

#NouPapDomiDeyò, un album qui contient 12 titres exécutés par les trois (3) principaux chanteurs du groupe. Il a aussi la contribution de la voix du talentueux tambourineur et choriste du groupe Hervé ANTHENOR dit Shabba.

Même si les yeux sont rivés majoritairement sur les deux jeunes chanteurs, Pouchon reste et demeure le véritable visage du groupe. Ce dernier n’a rien à prouver au public haïtien, puisqu’il contribue grandement à la construction de ce que Djakout devient aujourd’hui, passant par Djakout Mizik jusqu’à Djakout #1.

En pleine préparation de l’album, la nouvelle de la conversion du fameux keyboardisite Etzer CHARLEMAGNE dit Ti Pouche a failli semer un certain doute chez les mordus de Djakout, mais tout était revenu à la normal, dissipant le doute des fans, après l’intervention de l’équipe de communication.

L’album qui fait son chemin.
Djakout se sent énormément boosté et prêt à attaquer les autres ténors de la musique haïtienne pour polémiquer. Dans son viseur : le groupe Klass, notamment. Djakout doit également remercier son éternel rival, T-VICE, grâce à sa polémique basée essentiellement sur le carnaval.

Si Djakout #1 a le vent en poupe ces derniers temps, les efforts conjugués de ces musiciens et de son équipe managériale sont à l’œuvre. Espérant qu’après toutes ces affiches à honorer pour les fêtes de fin d’année, le groupe aura encore assez d’énergie pour entamer la période carnavalesque, qui reste et demeure une période importante sur une année civile pour le groupe.

Me Richarson BIGOT, Avocat/ Journaliste culturel.
Richardsonwiltesbigot@gmail.com
(509)46250503

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *