Wednesday, August 23, 2017
Home > Actualités > Cinq morts et un disparu

Cinq morts et un disparu

Les dernières pluies qui se sont abattues sur le pays ont causé la mort de cinq personnes et entraîné la disparition d’une autre dans le Nord-Ouest. Elles ont également provoqué de grandes inondations dans les départements affectés par l’ouragan Matthew suite à la localisation d’une zone dépressionnaire. Les habitants du Sud, de la Grand’Anse et des Nippes sont aux abois.

La vulnérabilité du pays ne fait plus de doute. Les dernières averses qui s’y sont abattues ont été néfastes pour les populations des zones rurales. Elles ont causé d’énormes dégâts. Ces pluies diluviennes se sont soldées par la mort de cinq personnes (trois hommes et deux femmes) et la disparition d’une autre dans le département du Nord- Ouest, les 19, 20 et 21 octobre 2016. Des rivières ont été en crue et les eaux de la mer se sont fait très menaçantes. Des routes étaient coupées au niveau de ce département comme cela a été le cas des axes routiers reliant Mare- Rouge/Anse-Rouge et Mare-Rouge/ Jean-Rabel. Ce qui avait entraîné la paralysie de la circulation durant ces dix-huit heures de pluie. C’est ce qu’a déclaré le délégué départemental du Nord-Ouest, Me Lino Caillard, sur les ondes de Radio Kiskeya.

 À en croire M. Caaillard, la situation a été très difficile pour les habitants, notamment à Môle Saint-Nicolas. Au niveau de Baie de Henne, souligne le délégué départemental, près de 90 % des maisons ont été inondées. Les habitants ne savent pas à quel saint se vouer face à l’intensité de ces pluies qui ont fait suite au passage dévastateur de l’ouragan Matthew les 3 et 4 octobre 2016. Il s’est cependant gardé de présenter un bilan des pertes enregistrées en raison de l’inaccessibilité aux zones sinistrées.

Au regard de l’ampleur des dégâts, les autorités locales se sentent dépassées. Elles appellent les autorités centrales à voler au secours des victimes. Ces élus locaux ont souligné la nécessité de s’engager dans une politique visant à protéger l’environnement. Ce qui, affirment-ils, contribuera à la réduction des risques et désastres dans l’intérêt du pays soulignant qu’il est inconcevable qu’à chaque fois que le temps est à la pluie les habitants des zones vulnérables vivent avec la peur au ventre.

Cette situation ne diffère pas de ce qui s’est passé dans le Sud, selon le vice-délégué départemental du Sud, Louis Ernst Erillus. Les eaux en furie ont provoqué des éboulements de terrain sur la route nationale #2 au niveau d’Aquin et de Laurent. Là, la circulation a été paralysée durant quelques heures. À Cavaillon, la rivière a été également en crue. De forts vents ont également emporté les toitures, déjà en piteux état suite à Mathew, des maisons des riverains.

D’après des témoins interrogés, les maisons dans leur quasi-totalité sont détruites. Il n’en reste que peu dans certaines sections communales suite à ces eaux tumultueuses. Actuellement, poursuivent-ils, les habitants sont sans abri. « Les pertes ont encore augmenté après Matthew. Tous les cocotiers et les arbres fruitiers, sources de revenus des agriculteurs, sont quasiment inexistants ».

Même cas de figure pour les Nippes. Le député d’Anse-à-Veau, Arnaud, Wilner Guervil, a tiré la sonnette d’alarme. La situation demeure très critique dans ce département récemment frappé sévèrement par le cyclone Matthew. Des rivières en crue, souligne-t-il, ont emporté un élève de 19 ans suite à ces dernières averses. Celles-ci, poursuit-il, ont également mis les routes en piteux état. Le parlementaire invite les autorités des ministères de la Santé publique et de la Population (MSPP) et des Travaux publics (MTPTC) à s’activer pour les réponses à donner à cette situation.

À rappeler que ces départements ne sont pas encore parvenus à se remettre du passage du cyclone Matthew. Celui-ci avait causé, selon les chiffres officiels, près de 473 morts, 75 disparus, 339 blessés et plus de 175 500 personnes sinistrées.

Lenational

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *